« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

L’octobasse ressuscitée

azerty, le 25/10/2016

Cette énorme contrebasse mesure trois mères de haut et pèse 130 kilos ! Jusqu’alors objet de musée, elle sera désormais un instrument de l’orchestre symphonique de Montréal. Du fait de sa taille, elle est très incommode à jouer et on ne peut pas dire que le son soit très agréable. Vu qu’il n’y a pas de répertoire (elles ne peuvent que doubler les contrebasses dans les mouvements lents), on se demande si cette résurrection s’imposait vraiment…Plus d’infos sur France Musique

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

John Cage a écrit un morceau de musique intitulé 4’33’’, où rien ne se passe pendant quatre minutes et trente-trois secondes.

Nouveautés sur Symphozik

04/02 : Analyse du Sacre du Printemps par Stravinski et illustrations sonores sur le concerto.

07/12 : Dossier sur le génie (mais non, vil flatteur, il ne s’agit pas de la biographie de votre webmaster), accompagné de son Q.C.M.

05/12 : Dossier sur la musique brésilienne et analyse du Boléro par Lévi-Strauss.