« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

La flûte à bec à l’honneur

azerty, le 13/11/2016

Chassez vos mauvais souvenirs de la flûte à bec au collège : il existe de grands virtuoses de ce petit, mais véritable, instrument de musique. Cette semaine, le quintette de flûtes à bec “Brouillamini” a remporté le premier prix de musique ancienne de Vanves dont c’était la première édition. Écouter ce remarquable ensemble

Commentaires des internautes

Anonyme, le 19/11/2016 à 12h50
Bonjour je suis stagiaire enseignant ancien contractuel depuis 2005 en éducation musicale. Je suis choqué par bcp de collègues stagiaires et confrères titulaires qui condamnent cet instrument magnifique et important de l’histoire de la musique. J’ai beau leur dire que ce n’est pas l’instrument le coupable mais la manière de l’enseigner et le manque d’imagination dans les situations d’apprentissage qui ont été désastreuses . Je trouve ça déplorable ce rejet, cette idée populiste qui consiste à ostraciser la flûte. Je constate réellement que les élèves sont demandeurs de cet instrument. Vive Vivaldi, Vive Messian, vive le chant d’un oiseau, bref merci de résister.

azerty, le 20/11/2016 à 9h27
Je partage tout à fait votre intérêt pour la flûte à bec, véritable instrument de musique, très aimé de Telemann qui a beaucoup écrit pour lui. De plus, grâce à lui, il est très facile d’expliquer aux élèves le principe des instruments transpositeurs, comme indiqué ici : Lien.

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Inventé vers 1840, le pianola est un piano mécanique dont les touches et les pédales sont actionnées par un système de carte perforée, long ruban enroulé sur lui-même. Ancêtre du juke-box, on le trouvait principalement dans les bars et les saloons mais il a également permis à des compositeurs classiques comme Saint-Saëns, Debussy ou Ravel d’enregistrer quelques-unes de leurs œuvres. Il disparaîtra dans les années 1940 avec le perfectionnement du gramophone. (en savoir plus)

Nouveautés sur Symphozik

04/02 : Analyse du Sacre du Printemps par Stravinski et illustrations sonores sur le concerto.

07/12 : Dossier sur le génie (mais non, vil flatteur, il ne s’agit pas de la biographie de votre webmaster), accompagné de son Q.C.M.

05/12 : Dossier sur la musique brésilienne et analyse du Boléro par Lévi-Strauss.