« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

Maurice Ravel dépouillé

azerty, le 18/06/2016

Suite de l’affaire Ravel déjà évoquée (à qui profitent les droits d’auteur ?). On recherche maintenant les manuscrits et les meubles que le compositeur avait légués à son frère. Ceux-ci, donnés à l’état après la mort de ce dernier, ont été illégalement dispersés et vendus. On apprend aujourd’hui que ceux du pied-à-terre que Ravel possédait à Levallois-Perret, légués à la mairie en 1959, ont également disparu. Or un catalogue mentionnant ces objets a été cosigné en 2010 par (cela s’invente pas)... Isabelle Balkany, 1ère adjointe à la mairie. Information donnée par le Figaro et relayée par France-Musique.

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Le Roi des Aulnes (Erlkönig) de Franz Schubert sur un poème de Johann Wolfgang von Goethe vous est peut-être connu. Mais aviez-vous déjà entendu parler de celui de Ludwig van Beethoven, une pièce sans numéro d’opus (WoO 131) datée d’environ 1795 ?

Nouveautés sur Symphozik

04/02 : Analyse du Sacre du Printemps par Stravinski et illustrations sonores sur le concerto.

07/12 : Dossier sur le génie (mais non, vil flatteur, il ne s’agit pas de la biographie de votre webmaster), accompagné de son Q.C.M.

05/12 : Dossier sur la musique brésilienne et analyse du Boléro par Lévi-Strauss.