« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »
Petites annonces musicales | guitariste pour groupe chants de marins | Assisi Suono Sacro et le Peregrinandi Trio à Paris | CHERCHE CHANTEUSE
Inscription Mot de passe oublié

Mort de Kagel

fr-de-f11, le 07/10/2008

Maurizio Kagel, compositeur argento-allemand est mort jeudi 18 septembre 2008. Retour sur l’œuvre de ce contemporain assez méconnu...

Né à Buenos Aires le 24 décembre 1931, Kagel arrive en Allemagne en 1957 où il fera toute sa carrière. Chef d’orchestre mais aussi metteur en scène, il s’inspirera du théâtre dans son œuvre musicale notamment dans Sur Scène en 1959. C’est un compositeur prolifique dans de nombreux domaines (3 quatuors à cordes, de la musique pour piano, et de la musique vocale). Il écrira pour le cinéma et bien sur quelques musiques de scènes.

Pour vous initier à son art, nous vous proposons le CD d’Alexandre Tharaud chez Aeon. Vous y retrouvez quelques pièces de musique de chambre comme “ Ludvig Van “ en hommage à... Ludwig van Beethoven. Tendez l’oreille et vous pourrez reconnaitre quelques passages de la première sonate en fa mineur du maître viennois. Dans “ Rrrrrr “ , on ressent le coté argentin du compositeur avec un ragtime très rythmique, très humoristique également. Kagel était un compositeur drôle qui brise les conventions et la musique trop cérébrale de la fin du siècle dernier. Toujours en quête de nouvelles idées, il créait lui-même de nouveaux instruments, souvent très originaux, pour le besoin de ses compositions. Il avait en quelque sorte son propre monde à lui, en dehors de tout les courants de la musique contemporaine. Un personnage haut en couleur et un créateur infatigable qui vient de nous quitter, à l’âge de 76 ans.

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Pour les musiciens, jouer par cœur est une pratique récente. Il semble que c’est Liszt qui a le premier donné des récitals sans partition (au grand étonnement de ses contemporains).

Nouveautés sur Symphozik

20/11 : On a fait le plein de nouvelles dictées musicales pour tous niveaux. Profitez-en !

18/11 : Nouveau dossier : musique et psychanalyse.

05/11 : 20 questions sur l’oreille absolue, accompagnées de deux Q.C.M.