« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

Adriano Banchieri : biographie

« Compositeur et théoricien »

Introduction musicale : écouter La Barque de Venise

  • Nom Banchieri Prénom Adriano Nation Italie
  • Naissance 03/09/1568, à Bologne (Italie) Mort vers 1634, même ville Époque musicale Renaissance

Tomaso (puis plus tard : Adriano) Banchieri est né à Bologne le 3 septembre 1568. On ne sait apparemment rien ou pas grand-chose sur sa famille et sur son enfance.

À 19 ans, il entre dans les ordres (moines olivétains), et change de prénom : il devient Adriano. Il reçoit une formation de théoricien et apprend l’orgue.

Il connaissait Girolamo Frescobaldi, et bien d’autres musiciens contemporains, sur lesquels il a pu nous informer un peu dans son ouvrage intitulé Conclusioni del suono dell’organo. Il connut également Claudio Monteverdi, qui lui rendit visite au monastère.

Mort à Bologne, en 1634, Banchieri a été le premier compositeur à chiffrer sa basse continue et à employer des nuances comme forte et piano. Il n’a pas seulement été un bon musicien mais aussi un écrivain, ayant écrit des œuvres comme les nouvelles Cacasenno.

Il a laissé derrière lui une masse impressionnante de travail : 13 compositions dramatiques, 14 ouvrages de théorie, de la musique vocale sacrée ou profane, et beaucoup d’autres pièces.

Ressources liées pour Adriano Banchieri

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

En 1874, Piotr Ilitch Tchaïkovski dédicace son concerto pour piano à Nicolas Rubinstein qui (par jalousie ?) déclare l’œuvre “si mauvaise qu’elle lui donne la nausée“ ! Blessé, le compositeur supprime la dédicace. Hans Guido von Bülow ayant ensuite fait de l’œuvre un triomphe, Rubinstein présentera ses excuses et en fera un de ses morceaux de concert favori.

Nouveautés sur Symphozik

12/07 : Un nouveau dossier qui vous comblera si vous avez toujours rêvé de connaître la place de la musique dans une colonie pénitentiaire du XIXe siècle.

21/05 : Sous la pression chromatique, Symphozik passe en https : n’hésitez pas à signaler tout problème éventuellement rencontré.

25/04 : Biographies de Karl Friedrich Abel et de Johann Christian Bach, et la réponse à une question que vous vous posez tous : qu’est-ce qu’une œuvre d’art ?. C’est la deuxième mise à jour de l’année, vive la procrastination !