Chargement…

Bedrich Smetana
Biographie

« Naissance d’une musique tchèque »

Bedrich Smetana en bref

Nom Smetana
Prénom Bedrich

Naissance 02/03/1824, à Litomysl (Bohême)
Mort 12/05/1884, à Prague (République tchèque)

Nation République tchèque
Époque musicale Romantique

Pressé(e) ? Découvrez la biographie courte de Smetana

Enfance, études

Né le 2 mars 1824 à Litomysl (Bohême), Bedrich Smetana sera le seul à parvenir à l’âge adulte parmi 11 enfants. Frantisek Smetana, maître brasseur et bon musicien, lui fait donner très jeune des leçons de violon et de piano. À cinq ans, Bedrich joue déjà dans des quatuors. Il prend des cours ensuite auprès de Jan Chmelik. À six ans, il donne son premier concert public.

En 1831, la famille s’installe dans le sud de la Bohême où son père reprend une brasserie du Comte Czerni. De 1834 à 1843, Bedrich effectue ses études secondaires. En 1835, Frantisek se retire dans une belle propriété. Le jeune garçon doit poursuivre ses études à une cinquantaine de kilomètres à Jihlava. À l’âge de quinze ans, il part étudier à l’Akademische Gymnasium de Prague. Dans cette ville d’art, il aura l’occasion de faire connaissance avec de nombreuses œuvres et d’entendre Franz Liszt en concert.

De 1840 à 1843, Smetana poursuit ses études à Plzen et compose déjà quelques pièces. En 1846, il fait la rencontre d’Hector Berlioz, l’un de ses modèles. Le jeune compositeur est fasciné par la personnalité du Français. Smetana gagne rapidement sa vie en jouant du piano dans les salons de familles aisées. Encouragé par son père, il s’oriente définitivement vers la musique mais doit faire face à des difficultés matérielles et se trouve dans l’impossibilité de prendre de nouvelles leçons. Il doit également différer un mariage avec une jeune pianiste Katerina Kolarova. Josef Proksch, un pianiste aveugle, est ébloui par le talent du jeune homme et le prend dans sa propre école de musique.

Carrière musicale

Devant les progrès accomplis, en 1844, Kittl, Directeur du Conservatoire, lui propose un poste de professeur chez le Comte Leopold Thun. Smetana, grâce à ce nouvel emploi, aura l’occasion de rencontrer Robert Schumann et sa femme Clara, puis Franz Liszt. Le musicien organise alors une série de concerts autour de Prague mais le public est fort peu nombreux (en même temps, à Prague il y a des casinos, de la bonne bière et des steaks tartare, alors un concert classique…). En 1848, il compose Six Pièces caractéristiques op.1 qu’il dédie à Liszt.

À cette époque, la Bohême est sous le joug autrichien mais des poussées nationalistes se font jour. L’oncle de Bedrich l’incite à prendre fait et cause pour l’indépendance de son pays et à composer non plus de la musique allemande mais de la musique tchèque. Le 11 juin 1848, une émeute éclate à Prague. Smetana, présent sur les barricades, compose plusieurs marches révolutionnaires et quelques chants de liberté. Il décide également d’apprendre le tchèque. Fin 1848, il ouvre une école de musique tchèque qui n’a pas beaucoup de succès.

Smetana se marie avec Katerina en août 1849. Après quelques années de bonheur, il perdra trois de ses quatre filles et son épouse sera atteinte de la tuberculose. Il émigre vers Göteborg (Suède) en 1856. Il ouvre là aussi une école de musique dont le succès est cette fois immédiat. Ses récitals connaissent également le succès. En 1859, Katerina décède et Smetana fréquente Liszt qui tente de l’aider. En 1858, 1859 et 1861, le musicien dirige en Suède la création de trois poèmes symphoniques. En mai 1861, après s’être remarié avec Bettina Ferdinandova, Smetana rentre dans son pays.

Succès et jalousies

Un théâtre de Prague essaye de promouvoir l’opéra tchèque et offre des prix pour les meilleurs compositeurs. Smetana tente sa chance et se met au travail. Il présente Les Brandebourgeois en Bohême (1863), sur un livret de Karel Sabina, qui est un succès. Avec son second ouvrage, La Fiancée vendue, Smetana parvient à créer un genre d’opéra spécifiquement tchèque (écouter le début de l’ouverture) : il reste aujourd’hui encore très joué. En 1866, Smetana prend la direction de l’orchestre du théâtre où un certain Antonin Dvorak joue de l’alto et compose également. Les deux hommes se lieront d’amitié.

Sa notoriété attire maintenant convoitises et jalousies. Dès 1861, ses amis sont obligés de faire circuler une pétition pour le maintenir à son poste. On l’accuse de copier Richard Wagner ou Jacques Offenbach et de plagier d’autres compositeurs. En 1874, il souffre d’ulcère et s’aperçoit qu’il est atteint de surdité. En novembre, il est totalement sourd. Il entame néanmoins Má Vlast (Ma Patrie), cycle de 6 poèmes symphoniques où il célèbre son pays. C’est à ce cycle qu’appartient la célèbre Moldau, rivière dont on suit musicalement le cours depuis la source jusqu’à Prague (lire une analyse). Cette seule œuvre aurait suffit à assurer sa renommée.

Il donne un nouvel opéra, Le baiser, avec lequel il embrasse le succès, puis Le secret, un opéra comique qui est une autre réussite. En 1876, il compose le Quatuor à cordes dit "de ma vie" (écouter le début). En mai 1882, il fête la centième de La Fiancée vendue. À cette époque, il souffre terriblement. Il a perdu l’ouïe, la voix, et pratiquement la mémoire (heureusement, il lui reste Symphozik pour se consoler). Il composera encore le Deuxième Quatuor à cordes et d’autres pièces dont Libuse, son nouvel opéra.

Mort, œuvre

En avril, Smetana perd complètement la raison et meurt à Prague le 12 mai 1884. Ses obsèques eurent lieu à Vysèhrad devant une foule recueillie. La Tchécoslovaquie reconnaissait enfin son œuvre. Il y avait des musiciens tchèques mais pas de musique tchèque. Smetana fut le premier à avoir tenté de redonner une musique à son peuple. Il a fortement participé au réveil de la culture bohémienne. D’autres comme Dvorak lui emboîtèrent le pas.

Ressources liées pour Bedrich Smetana

Commentaires des internautes

Poster un message

Merci de ne pas répondre à la question suivante : combien font 2*2 ?

♪♬♪♩♪♪
Au pif sur Symphozik…
♪♬♪♩♪♪
Nouveautés sur Symphozik

28/02 : Nouveau dossier à prétention éducative : la musique à la maternelle.

26/02 : Amusez et entraînez-vous avec notre nouveau jeu des 7 erreurs musicales.

20/02 : Nouveau dossier : la musique de l’Afrique noire.