« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

Wilhelm Friedemann Bach : biographie courte

« Il se voulait indépendant »


  • Nom Bach Prénom Wilhelm Friedemann Nation Allemagne
  • Naissance 22/11/1710, à Weimar (Allemagne) Mort 01/07/1784, à Berlin (Allemagne) Époque musicale Baroque
Biographie courteBiographie : cliquez ici

Wilhelm Friedmann, né à Weimar le 22 novembre 1710, meurt le 1er juillet 1784 à Berlin, dans le dénuement. Second des nombreux enfants de Jean Sébastien, il montre des dispositions exceptionnelles pour la musique. Il obtient en 1733 un poste d’organiste à Dresde et son père lui prévoie un bel avenir. Mais son caractère difficile et sa personnalité tourmentée ne pouvaient pas aider à sa réussite sociale. Très épris de liberté, il anticipa la condition sociale du musicien en tentant de vivre en artiste indépendant… mais il avait un siècle d’avance.

Sa musique reflète son caractère mais, trop marqué par l’héritage de son père, il ne parviendra pas aussi bien que ses frères Johann Christian ou Carl Philipp Emanuel Bach à accompagner l’évolution de la musique du ″baroque″ au ″classique″.

Biographie courteBiographie : cliquez ici

Ressources liées pour Wilhelm Friedemann Bach

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Adriano Banchieri est le premier compositeur à chiffrer la basse continue sur les partitions (1595), à utiliser les nuances forte et piano (1613), et à utiliser la barre de mesure moderne.

Nouveautés sur Symphozik

21/05 : Sous la pression chromatique, Symphozik passe en https : n’hésitez pas à signaler tout problème éventuellement rencontré.

25/04 : Biographies de Karl Friedrich Abel et de Johann Christian Bach, et la réponse à une question que vous vous posez tous : qu’est-ce qu’une œuvre d’art ?. C’est la deuxième mise à jour de l’année, vive la procrastination !

04/02 : Analyse du Sacre du Printemps par Stravinski et illustrations sonores sur le concerto.