« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

Frederick Delius : biographie

« Un précurseur de Benjamin Britten »


  • Nom Delius Prénom Frederick Nation Angleterre
  • Naissance 29/01/1862, à Bradford (Angleterre) Mort 10/06/1934, à Grez-sur-Loing (France) Époque musicale Moderne

Frederick Delius est né le 29 janvier 1862 à Bradford en Angleterre dans une famille cultivée où il apprend le piano et le violon. Refusant de reprendre le commerce de ses parents, il est envoyé en Floride en 1884 pour y gérer une plantation d’orangers. Cela lui permet de découvrir la musique afro-américaine qui va influencer ses premières compositions comme la Florida Suite (1887) qui est devenue une de ses œuvres les plus populaires (rechercher sur Youtube). Pour satisfaire son goût pour la musique, il retourne en Europe dès 1886. Il y suit des études musicales pendant deux ans au conservatoire de Leipzig en Allemagne puis, en 1888, il s’installe en France, d’abord à Paris pendant une dizaine d’années, puis à Grez-sur-Loing jusqu’à la fin de ses jours.

Il connait ses premiers succès en Allemagne puis en Angleterre. Au début des années 1920, les premiers signes de la maladie apparaissent. Il devient progressivement paralytique et aveugle et, à partir de 1928, il ne peut que dicter ses dernières œuvres, notamment A Song of Summer (1931 : rechercher sur Youtube). Il meurt le 10 juin 1934 à Grez-sur-Loing à l’âge de 72 ans.

Frederick Delius a composé une quinzaine de poèmes symphoniques, six opéras, quatre concertos, des œuvres pour chœur et orchestre ainsi que des mélodies et de la musique de chambre. Il excelle dans les évocations de la nature, en particulier dans ses poèmes symphoniques influencés par Edvard Grieg et qui évoquent un peu Achille Claude Debussy. Sa musique, synthèse de la musique allemande, française et noire américaine, est en fait typiquement britannique (voir notre dossier : Existe-t-il une musique anglaise ?).

Ressources liées pour Frederick Delius

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

L’organiste de la Marienkirche, Dietrich Buxtehude, dans ses vieilles années, décide de trouver un successeur. Plusieurs candidats postulent, mais pour reprendre le poste, il faut épouser la fille Buxtehude, plus très jeune...Plusieurs musiciens déclinent alors l’offre, s’estimant – sans doute – indignes de cet honneur.

Nouveautés sur Symphozik

12/07 : Un nouveau dossier qui vous comblera si vous avez toujours rêvé de connaître la place de la musique dans une colonie pénitentiaire du XIXe siècle.

21/05 : Sous la pression chromatique, Symphozik passe en https : n’hésitez pas à signaler tout problème éventuellement rencontré.

25/04 : Biographies de Karl Friedrich Abel et de Johann Christian Bach, et la réponse à une question que vous vous posez tous : qu’est-ce qu’une œuvre d’art ?. C’est la deuxième mise à jour de l’année, vive la procrastination !