« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

Delius : Concerto pour violon

Écoute en ligne

Si vous n’êtes toujours pas satisfait(e), vous pouvez essayer une recherche sur Google. Vous pouvez aussi nous suggérer une interprétation (merci d’avance !).

Donnez votre avis sur cette œuvre !

Longueur : 0 à 3 minutes3 à 6 minutes6 à 12 minutesPlus de 12 minutes
Mystérieux : Pas du toutUn peuTrès
Mélodique : Pas du toutUn peuTrès
Paisible : Pas du toutUn peuTrès
Puissance sonore : FaibleMoyenneÉlevée
Tempo : LentModéréRapide
Triste : Pas du toutUn peuTrès

Informations sur l’œuvre

Concerto pour violon

Compositeur : Frederick Delius

Création : Ville inconnue, le 30 janvier 1916

Effectif : Non précisé

Commentaires des internautes

Anonyme, le 04/04/2017 à 12h22
Quand on en sait si peu, on n’a pas la prétention de faire une fiche prétentieuse sur cette oeuvre ! La date de création est le 30 janvier 1916, au cours d’un concert de la Royal Philharmonic Society, par le violoniste Albert Sammons et la direction d’Adrian Boult....
Xavier de Gaulle, à votre service.

Symphozik, le 04/04/2017 à 17h04
Je transmets l’information à l’ignoble processus automatisé responsable de cette situation. Merci à vous.

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Adriano Banchieri est le premier compositeur à chiffrer la basse continue sur les partitions (1595), à utiliser les nuances forte et piano (1613), et à utiliser la barre de mesure moderne.

Nouveautés sur Symphozik

21/05 : Sous la pression chromatique, Symphozik passe en https : n’hésitez pas à signaler tout problème éventuellement rencontré.

25/04 : Biographies de Karl Friedrich Abel et de Johann Christian Bach, et la réponse à une question que vous vous posez tous : qu’est-ce qu’une œuvre d’art ?. C’est la deuxième mise à jour de l’année, vive la procrastination !

04/02 : Analyse du Sacre du Printemps par Stravinski et illustrations sonores sur le concerto.