Pas encore membre ? Mot de passe oublié

Gilles Binchois
Biographie

« Un flamand « père de joyeusetés » »

Introduction musicale : écouter la chanson Filles à marier

  • Nom Binchois Prénom Gilles Nation Belgique
  • Naissance vers 1400, à Mons (Belgique) Mort20/09/1460, à Soignies (Belgique) Époque musicale Renaissance

Gilles Binchois ou Gilles de Binche ou Gilles de Bins, est né à Mons (en Belgique) vers 1400 et décédé le 20 septembre 1460 à Soignies (également en Belgique). Son père est conseiller du duc Guillaume IV de Hainault et travaille également dans une église de Mons.

La Déploration sur la mort de Binchois, œuvre écrite et composée par Johannes Ockeghem dans le style du défunt (écouter la fin), nous renseigne peut-être quelque peu sur la vie du musicien, qui aurait été soldat avant d’entrer dans les ordres. Organiste, Gilles Binchois fit en tout cas la plus grande partie de sa carrière (près de 35 ans) à la chapelle de Philippe le Bon, duc de Bourgogne.

Binchois est considéré par certains comme l’un des meilleurs mélodistes du 15e siècle. Tout comme son contemporain Guillaume Dufay, on trouve dans son œuvre une fort influence de John Dunstable. Après les complications de l’ars nova, ils tendent vers une musique plus simple et plus expressive, notamment par l’emploi de tierces et de sixtes.

De ses œuvres, on retient surtout des dizaines de chansons polyphoniques profanes, parmi les plus populaires de son temps. Bien que surnommé "père de la joyeuseté" par Ockeghem, ses chansons sont souvent mélancoliques : écouter Triste plaisir et douloureuse joye.

Ressources liées pour Gilles Binchois

Commentaires des internautes

Poster un message

philanet, le 01/10/2020 à 16:44
Gilles est né à Mons (Belgique) vers 1400

Au pif sur Symphozik…

Que vient faire le cœur dans l’expression « savoir une partition par cœur » ? Cela viendrait du philosophe grec Aristote (IVe siècle av. J.C.) qui pensait que le cœur était le siège de la mémoire. D’où l’expression qui a traversé les siècles « apprendre par coeur » !

Encore un peu ? Le saviez-vous
Nouveautés sur Symphozik

08/12 : Musiques dramatiques pour une mort tragique, nouveau dossier "à écouter".

25/10 : Pour une sociologie de la musique, nouveau dossier.

21/10 : Deux nouveaux dossiers azertyques à titre posthume, Musique et politique et son équivalent belliqueux, Musique et guerre…À vos clairons !