Les compositeurs sortent de l’ombre sur Symphozik…

Louis James Alfred Lefébure-Wely : biographie

Référendum ADP

  • Nom Lefébure-Wely Prénoms Louis James Alfred Nation France
  • Naissance 13/11/1817, à Paris (France) Mort 13/12/1869, même ville Époque musicale Romantique

Né le 13 novembre 1817 à Paris, Louis James Alfred Lefébure-Wely (quel nom simple...) est le fils d’un musicien, Antoine Lefébure-Wely. Très vite, le jeune homme montre des talents d’organiste : il décroche les premiers prix au Conservatoire à 18 ans, etc.

Notre L.J.A. (c’est trop long de tout recopier...) peut, dès ses 8 ans, remplacer son père rhumatisant à l’orgue de l’église Saint-Roch, où il restera jusqu’en 1846. Après cette étape de subsistance, il émigre à la Madeleine (encore une église) jusqu’en 1867. Il partira ensuite pour Saint-Sulpice (oui, oui, c’est encore et toujours une église), qu’il animera de son clavier de 1863 à 1869.

Lefébure-W. est surtout, comme pouvait le laisser supposer ses postes en église, auteur de musique religieuse (trois messes), mais aussi de pièces pour orgue et piano, des cantates (Après la victoire), un opéra (Les Recruteurs), etc.

Lefébure-W. meurt le 13 décembre 1869 à Paris. Il a sans doute influencé sur l’œuvre de César Franck. Très lié avec le facteur d’orgues Cavaillé-Coll, Lefébure-W. fut un virtuose de cet instrument, très bon interprète, qui, mieux que quiconque, a su créer une musique palpitante, décapante, impressionnante, à l’occasion déchirante (on pense à de mémorables prestations comme aux obsèques de Frédéric Chopin).

Ressources liées pour Louis James Alfred Lefébure-Wely

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Poster un commentaire

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Au pif sur Symphozik…

Même élu membre de l’Académie des Beaux Arts, il arrivait à Camille Saint-Saëns de se déguiser en Marguerite et de chanter le vol des bijoux en voix de fausset.

Encore un peu ? Le saviez-vous
Nouveautés sur Symphozik

22/10 : À défaut de mise à jour et bien que blasé, Symphozik se lance dans la politique. SIGNEZ ! (ou pour les esprits de contradiction : NE SIGNEZ PAS !)

11/02 : Claude Levi-Strauss et la musique

10/02 : À quoi sert la musique ?