Pas encore membre ? Mot de passe oublié

Louis James Alfred Lefébure-Wely
Biographie


  • Nom Lefébure-Wely Prénoms Louis James Alfred Nation France
  • Naissance 13/11/1817, à Paris (France) Mort13/12/1869, même ville Époque musicale Romantique

Né le 13 novembre 1817 à Paris, Louis James Alfred Lefébure-Wely (quel nom simple...) est le fils d’un musicien, Antoine Lefébure-Wely. Très vite, le jeune homme montre des talents d’organiste : il décroche les premiers prix au Conservatoire à 18 ans, etc.

Notre L.J.A. (c’est trop long de tout recopier...) peut, dès ses 8 ans, remplacer son père rhumatisant à l’orgue de l’église Saint-Roch, où il restera jusqu’en 1846. Après cette étape de subsistance, il émigre à la Madeleine (encore une église) jusqu’en 1867. Il partira ensuite pour Saint-Sulpice (oui, oui, c’est encore et toujours une église), qu’il animera de son clavier de 1863 à 1869.

Lefébure-W. est surtout, comme pouvait le laisser supposer ses postes en église, auteur de musique religieuse (trois messes), mais aussi de pièces pour orgue et piano, des cantates (Après la victoire), un opéra (Les Recruteurs), etc.

Lefébure-W. meurt le 13 décembre 1869 à Paris. Il a sans doute influencé sur l’œuvre de César Franck. Très lié avec le facteur d’orgues Cavaillé-Coll, Lefébure-W. fut un virtuose de cet instrument, très bon interprète, qui, mieux que quiconque, a su créer une musique palpitante, décapante, impressionnante, à l’occasion déchirante (on pense à de mémorables prestations comme aux obsèques de Frédéric Chopin).

Ressources liées pour Louis James Alfred Lefébure-Wely

Commentaires des internautes

Poster un message

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Au pif sur Symphozik…

Friedrich Wieck est né le 18 août 1785 à Pretzsch (Allemagne) et mort le 6 octobre 1873. Il passe pour l’un des meilleurs professeurs de piano de sa génération, et est très connu en Allemagne. ...

Lire la suite sur la biographie de Friedrich Wieck
Nouveautés sur Symphozik

08/12 : Musiques dramatiques pour une mort tragique, nouveau dossier "à écouter".

25/10 : Pour une sociologie de la musique, nouveau dossier.

21/10 : Deux nouveaux dossiers azertyques à titre posthume, Musique et politique et son équivalent belliqueux, Musique et guerre…À vos clairons !