« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

Stefan Paluselli : biographie


  • Nom Paluselli Prénom Stefan Nation Autriche
  • Naissance 09/01/1748, à Kurtatsch / Cortaccia (Autriche) Mort 27/02/1805, à Stams (Autriche) Époque musicale Non précisée / sans objet

Stefan Paluselli est né le 9 janvier 1748 à Kurtatsch (actuellement Cortaccia, en Italie) et est mort le 27 février 1805 à Stams (Autriche).

Il fréquente à partir d’environ 1761 au collègue jésuite d’Innsbruck, en Autriche, et y reçoit une première formation musicale. Il étudie ensuite la philosophie pendant deux ans à l’Université de la ville, de 1768 à 1770. Après des études de théologie à Brixen, il est ordonné prêtre en 1774. En 1785, il enseigne le violon, puis est nommé chef de chœur en 1791 à Stams.

Paluselli est l’un des compositeurs importants du Tirol autrichien. Son style personnel rappelle à la fois la musique baroque italienne d’Antonio Vivaldi, les musiques populaires et des rythmes légers. En plus des musiques composées à l’occasion de fêtes religieuses, on trouve dans son répertoire de nombreuses cantates et de la musique instrumentale. Son œuvre est jalousement conservée dans son monastère d’origine.

Paluselli aurait indirectement permis de lever le doute sur la paternité de l’œuvre connue comme la Symphonie des Jouets, étant l’auteur d’une copie de cette œuvre l’attribuant à son collègue le père Edmund Angerer.

Ressources liées pour Stefan Paluselli

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

L’organiste de la Marienkirche, Dietrich Buxtehude, dans ses vieilles années, décide de trouver un successeur. Plusieurs candidats postulent, mais pour reprendre le poste, il faut épouser la fille Buxtehude, plus très jeune...Plusieurs musiciens déclinent alors l’offre, s’estimant – sans doute – indignes de cet honneur.

Nouveautés sur Symphozik

12/07 : Un nouveau dossier qui vous comblera si vous avez toujours rêvé de connaître la place de la musique dans une colonie pénitentiaire du XIXe siècle.

21/05 : Sous la pression chromatique, Symphozik passe en https : n’hésitez pas à signaler tout problème éventuellement rencontré.

25/04 : Biographies de Karl Friedrich Abel et de Johann Christian Bach, et la réponse à une question que vous vous posez tous : qu’est-ce qu’une œuvre d’art ?. C’est la deuxième mise à jour de l’année, vive la procrastination !