Pas encore membre ? Mot de passe oublié

Test d’oreille relative

L’oreille relative permet à celui qui l’acquiert d’identifier l’intervalle séparant deux notes. C’est le but de ce petit exercice, ainsi que des dictées musicales. Ce test génère automatiquement 5 intervalles (10 notes au total) que vous aurez à identifier l’un après l’autre.

Bonne chance !

Choix de l’intervalle :

Mémoriser les intervalles

Pour une liste complète d’airs à associer à chaque intervalle, consultez notre page : Mémoriser les intervalles.

Commentaires des internautes

Poster un message

Anonyme, le 07/02/2019 à 5:04
Le son part un peu en cacahuète par moment, pas non plus horrible. C’est sympa pour commencer à bosser en tout cas. Mais c’est vrai que le son à tendance à detune plus ou moins violement. on l’entend bien sur les seconde M elles sonnent blues assez régulièrement ^^. Mais ca reste pratique avant de s’orienter sur une appli ou un logiciel

Anonyme, le 05/05/2017 à 14:50
Excellent, bravo pour ce travail !! C’est parfait pour s’entraîner

Anonyme, le 29/04/2017 à 16:04
super bien fait Merci! Connaissez vous un site pour s entrainer a reocnnaitre les accords?

Anonyme, le 20/12/2016 à 15:13
Bravo pour la transmission du savoir, à chacun d’utiliser ce qu’il lui convient en restant positif, critiquer c’est bien, faire, c’est mieux.

Anonyme, le 03/11/2016 à 0:55
Bonjour, j’ai pas fait le test encore parce que j’écoute de la musique mais je voulais dire bravo. Des commentaires forts intéressants.

Anonyme, le 26/04/2016 à 16:27
Bonjour, votre site est vraiment très bien, mais je ne peux faire les tests d oreilles relatives comme absolues car c’est à chaque fois la même note qui sort, alors que je valide ma réponse après chaque écoute, c’est curieux quand même... :’(

Anonyme, le 02/08/2015 à 18:39
Bonjour,
Sympathique test, mais sans vouloir « péter comme une taupe à travers une motte de gazon« , j’ai l’impression que le générateur aléatoire de notes se dérègle au bout d’un certain nombre d’essais.
Il est possible qu’une fausse manœuvre déclenche ce dérèglement, mais je ne suis pas arrivé à comprendre laquelle.
En tout cas, il arrive que l’ « intervalle« a identifier ne comporte qu’une seule note. Entendons-nous bien, je ne parle pas de deux notes à l’unisson, mais bel et bien d’une note unique émise par le système.
Dans ce cas-là , évidemment, c’est lui qui gagne à tout coup, mais c’est de la triche !
Un petit bug à corriger, probablement...
Pas grave.
Cordialement.
D.

blopblop, le 17/03/2015 à 21:26
Un test qui pourrait être efficace est de reproduire spontanément une mélodie (sans l’avoir entendue juste avant, sinon trop simple), et de vérifier ensuite si c’est juste avec un enregistrement. Si c’est juste:oreille absolue
Si c’est la bonne mélodie mais pas la bonne note de départ: Bonne oreille relative
Si ce n’est aucun des deux:je vous laisse deviner ;p
Mais il faut savoir qu’aucun test n’est fiable a 100%, ya toujours une part de hasard dans ce genre de tests !

Anonyme, le 15/03/2015 à 22:05
Bonsoir,
J’ai une question qui vous semblera surement stupide, mais...
Comment fait-on le teste quand on ne comprends pas un traître mot de ce dont vous parlez?
Je m’explique... Je joue du piano depuis l’age de 6 ans, j’en ai 32 aujourd’hui, je joue d’oreille et je reproduis ce que j’entends... ou crée, ça dépend... cela dit le langage que vous utilisez m’est absolument inconnu, n’ayant fait aucun solfège ou autre...Comment fait-on dans ce cas là pour simplement savoir quelle genre d’oreille on a.

Cordialement,
ED

Anonyme, le 03/12/2014 à 21:07
Wouahh!!! J’ai eu 5/5!!! Je préfère en rester à ce beau score!! L’occasion pour rendre hommage à ce site vraiment très bien fait!
M.P.

Anonyme, le 29/09/2014 à 6:36
Merci Jean-Baptiste pour ce merveilleux site ! C’est super comme pratique en prévision de mon exam de solfège demain :)

Symphozik, le 07/08/2014 à 13:20
Bonjour,
j’ai testé mais toujours aucun problème de ce genre chez moi…mais n’hésitez pas à me signer une éventuelle récidive via le formulaire de contact !
Merci pour votre commentaire.
Jean-Baptiste

Anonyme, le 07/08/2014 à 12:22
Bonjour, même remarque que pour certains. Je suis tombée sur ce site par hazard, je suis professeur de FM. Je me suis dit que j’allais faire ce test pour voir si je pouvais le conseiller à mes élèves pour s’entraîner chez eux. Quelle surprise quand à la première question, j’entends sol - do en montant, et qu’on me dit « erreur, ce n’est pas une quarte juste mais un unisson« ...

Anonyme, le 21/06/2014 à 11:08
Il me semble que les secondes M et m ne sont pas toujours différencié
Merci

Anonyme, le 20/06/2014 à 12:11
Je remarque que les secondes, par exemple, apparaissent bien plus souvent que les sixtes ou septièmes.

Anonyme, le 21/05/2014 à 13:29
Serait-il possible d’avoir des niveaux qui correspondent aux différents cycles?

Symphozik, le 08/05/2014 à 20:07
Pour tout problème technique…Bien plus simple. Merci :)

Anonyme, le 08/05/2014 à 16:56
il semble qu’il y ait des bugs dans le test. Je n’ai pas une oreille parfaite, mais entendre une sixte mineure descendante et lire que c’est une octave me semble difficile à comprendre

Anonyme, le 29/01/2014 à 22:01
Bonjour,

J’ai moi aussi cherché un outil pour m’entraîner à reconnaître les intervalles mais sans avoir besoin de cliquer quelque part (pour travailler en conduisant par exemple).

Comme je n’ai pas trouvé mon bonheur, j’ai codé un petit outil en ligne (gratuit évidemment) qui permet de générer un fichier mp3...

Il est accessible à l’adresse www.utandco.com et je suis preneur de tous commentaires...

Anonyme, le 31/08/2013 à 22:45
Je n’ai jamais autant ri . Vraiment bravo pour ce site que je découvre juste et pour le ton qui y est donné.
La musique devient une bonne vertu de l’esprit .

orguemb, le 14/08/2013 à 6:40
Bravo pour votre site. Je vais le conseiller à mes élèves. ( je suis prof en école de musique) surtout pour le test d oreille relative et les jeux de mémoire. Car pour l oreille absolue, il n y a pas vraiment de réflexion, on entend la note c’est tout. Comment dire : blanc c est blanc et noir c est noir. L oreille absolue c est se chanter toutes les notes qui nous entourent. C est parfois fatiguant car on ne peut pas l empêcher (sauf se boucher les oreilles) pour moi c est un peu plus difficile avec des sons synthétiques comme une guitare en distorsion ou une basse car les sons sont trop gravés pour que je les chante. Et jouer sur un clavier transposé c est la galère car une seconde d inattention et on reconnecter avec les notes qu on entend et pas celles que font les touches. Ok c est complexe.

Anonyme, le 14/06/2013 à 19:54
Un des commentaires dit que si on entend « des notes« c’est l’oreille absolue, si on entend des intervalles c’est l’oreille relative.
C’est à la fois vrai et faux.
J’ai l’oreille relative mais quand j’entends 2 notes je ne me dis pas « quinte« je me dis « j’entends do sol« et c’est
peut -être si fa dièse ou do dièse sol dièse. Alors oui, j’entends l’intervalle et je ne suis pas capable de trouver les notes EXACTES (cela arrive quand même quelquefois). Mais je mets des notes sur ce que j’entends et je suis en fait obligée de compter sur mes doigts pour nommer certains intervalles. J’ai été éduquée au Conservatoire avant la réforme ...et je m’en félicite.
Quant aux personnes qui entendent des intervalles, grand bien leur fasse je ne trouve pas que ce soit bien avantageux.

Symphozik, le 12/02/2013 à 18:35
Bonsoir,
Ne vous gênez pas pour transmettre l’adresse autour de vous ;) Concernant l’oreille absolue, la correction ne peut être proposée directement sans déclencher votre oreille relative.
Merci !
Jean-Baptiste

Symphozik, le 11/12/2012 à 13:18
Corrigé !

Anonyme, le 16/02/2012 à 0:38
@rafiki

Il faut faire ce travail, mais en priorité, et c’est un peu ce que je reproche à ce type de test.
C’est que les gens se disent, ha bah la musique c’est fait d’intervalles, donc il suffit d’apprendre les intervalles entre les notes pour couvrir tous les cas possibles.

Mais en fait on ne couvre pas grand chose, parcequ’on ne donne pas à notre cerveau de quoi comprendre la cohérence. C’est comme un tas de briques sans ciment plutôt qu’un mur ^^ .

Et en fait je suis même pas très convaincu par l’intérêt des séquences aléatoires pour de la musique sérielle, vu que ça reste de la musique cohérente, avec une cohérence totalement différente de la musique tonale, mais qui n’est pas aléatoire.

Rafiki, le 15/02/2012 à 12:33
je suis bien d’accord qu’il faille faire ce travail, mais ça n’empêche que le fait de savoir reconnaître des intervalles à vides puisse être utile, ne serait-ce que pour certains examens de solfèges des conservatoire.

Anonyme, le 15/02/2012 à 0:16
@Rafiki

Et alors ?
Son but était spécifiquement d’éviter la tonalité.
Encore faut il bien saisir ce qu’est la tonalité pour l’éviter et lui le savait parfaitement.
Si on s’inscrit dans une démarche pédagogique il y a aucune raison de ne pas faire ce travail ni de ne pas recommander de le faire.

D’autant plus que les exemples que vous prenez sont extrêmes et ne reflètent pas la majorité de la musique à laquelle les gens vont s’intéresser.

C’est pas parcequ’il y a quelques contrexemples qu’il faudrait se passer de ce qui permet d’analyser la majorité de la musique juste à l’oreille.

Rafiki, le 14/02/2012 à 22:42
bon et bien allez voir Schoenberg, et tachez de reconnaître un changement de tonique, pour voir...

Anonyme, le 14/02/2012 à 11:29
@Rafik

Vous mettez la charrue avant les boeufs.
Vous faites une erreur classique de pédagogie en éludant la chronologie de l’histoire de la musique.

Les compositeurs auxquels vous faites allusion ne sont pas arrivés comme ça à ce type de musique en partant de rien, ils maitrisaient l’écoute tonale, et c’est justement cette maitrise qui leur a permis de mieux s’en détacher, ou d’en pousser les concepts à l’extrême.

Exemple simple.
Une modulation est un changement de tonique.
Pour percevoir une modulation il faut savoir percevoir un changement de tonique.
Pour percevoir un changement de tonique il faut forcément savoir percevoir une tonique.

S’entrainer avec des suites d’intervalles qui n’ont aucun lien entre eux ni aucune cohérence tonale n’aidera pas à acquérir ces bases.

D’autant que ces bases se retrouvent dans les séquences chromatiques dont vous parlez, mais plus rapides et sur des cellules isolées, qu’on remarque bien en voyant que c’est un motif centré autour d’une note, qui sera juste décalé.

Rafiki, le 10/02/2012 à 0:00
erreur grossière : la musique du 20ème et du 21ème siècle ne s’attache pas forcément à la notion de tonalité, et donc à des fonctions telles que "le degré 1"... et même, pour peu qu’il y ait une suite de modulation rapide (écoute notre cher Liszt, et bien d’autre romantiques)...

yorel, le 06/02/2012 à 18:10
Moi, quand je fais un test d’oreille relative, à un moment donné, j’entends un nom pour une des deux notes " sol..Do ou la...ect "
Ensuite je monte ou descends ma game selon le cas j’usqu’à ce que j’entende le seconde note...
Ensuite, je compte les tons et demi-tons (éventuellement sur mes doigts) ...!!
Dans un troixième tps, je fais le total et trouve l’interval (moyenne 4/5 pour une vingtaine de test)
Est-ce correcte ? ?? ??? En tous cas, ça prend du temps!!! mais les résultats sont là :-)

Symphozik, le 10/09/2011 à 21:54
Bonsoir, quand on reconnait le nom des notes et non l’intervalle, on parle de l’oreille absolue et non relative. Ceci dit, si on a l’oreille absolue, et quelques connaissances théoriques, on doit avoir également l’oreille relative par déduction.

Symphozik, le 23/05/2011 à 21:13
Fichtre ! Des pédants ! Mieux vaudrait que vous les dénonçassiez au plus vite.

Rafiki, le 13/03/2011 à 14:58
si je puis me permettre, parler d’oreille harmonique ou relative reste (relativement) semblable, puisque si l’on reconnaît l’intervalle séparant deux notes dont on ignore la hauteur, on peut reconnaître cet intervalle s’il sépare une note connue d’une autre que l’on ne connaît pas ... je ne sais pas si je suis clair ^^"

Rafiki, le 13/03/2011 à 14:53
non, ça ne change rien, que l’on parte du bas pour monter d’une tierce majeure ou que l’on parte du haut pour descendre du même tierce majeure ... supposons que l’on parte d’un do : on arriverait sur un mi ... maintenant, partons d’un mi : on arriverait sur un do .... donc que l’on parte de la plus grave ou de la plus aigue, l’intervalle reste le même

Symphozik, le 10/03/2011 à 9:00
Bonjour,
Nous n’avons pas remarqué ce problème inquiétant...Pouvez-vous nous indiquer votre configuration par message interne s’il vous plaît ?
Les fichiers MIDI ( www.symphozik.info/Fichiers-midi.html ) sont-ils plus "justes" ?
Merci !

virepoulpe, le 06/09/2010 à 13:34
Pour moi, c’est parfait et, du coup, très pédagogique.
Et pour les tests d’accord, est-il possible d’avoir une évolution similaire ? (nous sommes exigeant !)

Cordialement

Symphozik, le 05/09/2010 à 15:17
Voilà voilà ! Merci de me faire part d’éventuels bugs avec le nouveau système ou de toute autre idée d’amélioration ;)

virepoulpe, le 05/09/2010 à 12:04
Ce sera "super". Bravo pour votre site !

Symphozik, le 03/09/2010 à 21:38
Face à la pression grandissante (un webmaster qui voudrait faire parler de son site au journal de 20h dirait qu’il a été menacé par courriers anonymes, mais ça serait peu crédible pour des tests d’oreille relative, pas vrai ?), je vais mettre en place un système avec correction instantanée au plus vite. J’espère pour dimanche, sinon il faudra attendre, désolé :)

Anonyme, le 03/09/2010 à 19:04
on ne peut pas identifier nos erreurs correctement c’est domage...

Au pif sur Symphozik…

🎂 Leoš Eugen Janáček est un compositeur tchèque né le 3 juillet 1854 à Hukvaldy (Empire autrichien) et mort le 12 août 1928 à Ostrava. Tout comme son père, il s’oriente vers une carrière d’instituteur ...

Lire la suite sur la biographie de Leoš Janáček
Nouveautés sur Symphozik

08/12 : Musiques dramatiques pour une mort tragique, nouveau dossier "à écouter".

25/10 : Pour une sociologie de la musique, nouveau dossier.

21/10 : Deux nouveaux dossiers azertyques à titre posthume, Musique et politique et son équivalent belliqueux, Musique et guerre…À vos clairons !