« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

Frédéric Chopin : biographie courte

« Le poète du piano »


  • Nom Chopin Prénom Frédéric Nation Pologne
  • Naissance 01/03/1810, à Zelazowa Wola (Pologne) Mort 17/10/1849, à Paris (France) Époque musicale Romantique
Biographie courteBiographie : cliquez ici

CHOPIN, Frédéric (né en Pologne en 1810 - mort à Paris en 1849) est né à Varsovie de père français et de mère polonaise. Il compose en Pologne ses 1ères œuvres, notamment : ses 2 Concertos pour piano (1830). En 1830, il part à Vienne pour un voyage d’études. La Pologne se soulève, l’insurrection est écrasée par les troupes russes. Arrivé à Paris en 1831, il rencontre beaucoup de sympathie pour la révolution polonaise. Il s’y fixe et connaît un rapide succès. Il a essentiellement composé pour le piano : 55 Mazurkas, 27 Études, 24 Préludes (1838), 19 Nocturnes, 13 Polonaises et 3 Sonates.

Biographie courteBiographie : cliquez ici

Ressources liées pour Frédéric Chopin

Commentaires des internautes

Anonyme, le 25/01/2015 à 11h33
frederique chopin tres beau compositeur il toutes sorte de chansons et il a de la voit je travaille decu pour le college ;merci cordialement

Anonyme, le 16/08/2015 à 20h07
Bonjour, je cherche la date où Frédéric Chopin a composé la musique qui servi à la création du Ballet “les sylphides“, les oeuvres pour piano et la “Grande valse Brillante“ qui est jouée au final. Merci de me renseigner.

azerty, le 17/08/2015 à 10h14
Bonjour, toutes les réponses à vos questions ici : Lien externe

Anonyme, le 17/10/2016 à 19h18
merci pour la biographie j’ai eu une bonne note! :D surtout que ma prof de musique est tres sévere! (elle s’apelle m [censure] do college anatole france)

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

La “malle du poilu” est une caisse dans laquelle le soldat violoniste Lucien Durosoir a pu mettre à l’abri toutes les partitions qu’il avait amenées dans les tranchées pendant la première guerre mondiale. Il pouvait ainsi, entre deux attaques d’obus, oublier la violence du conflit en jouant ou lisant de la musique avec d’autres soldats musiciens. Un disque en a été tiré.

Nouveautés sur Symphozik

04/02 : Analyse du Sacre du Printemps par Stravinski et illustrations sonores sur le concerto.

07/12 : Dossier sur le génie (mais non, vil flatteur, il ne s’agit pas de la biographie de votre webmaster), accompagné de son Q.C.M.

05/12 : Dossier sur la musique brésilienne et analyse du Boléro par Lévi-Strauss.