« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »
Petites annonces musicales | guitariste pour groupe chants de marins | Assisi Suono Sacro et le Peregrinandi Trio à Paris | CHERCHE CHANTEUSE
Inscription Mot de passe oublié

George Butterworth : biographie courte

« Remet à l’honneur les vieilles mélodies anglaises »


  • Nom Butterworth Prénom George Nation Angleterre
  • Naissance 12/07/1885, à Londres (Angleterre) Mort 05/08/1916, à Pozières (France) Époque musicale Moderne
Biographie courteBiographie : cliquez ici

George Sainton Kaye Butterworth est né le 12 juillet 1885 à Londres dans une famille plutôt aisée. Il reçoit sa première éducation musicale de sa mère, ancienne soprano professionnelle, et ne quittera plus la musique malgré de solides études générales (à Aysgarth, puis Eton et Oxford).  En 1908, il dirige par exemple le New Symphony Orchestra à l’occasion d’une représentation du Songe d’une nuit d’été de Felix Mendelssohn-Bartholdy

Il se consacre ensuite à la musique populaire de tradition orale, avec notamment ses amis Cecil Sharp et Ralph Vaughan Williams, afin de lui permettre de survivre à l’arrivée du gramophone et à la démocratisation de la musique écrite. Il récupère ainsi près de 450 pièces du répertoire populaire, pour les consigner dans des recueils ou les réutiliser. Danseur accompli, Butterworth joue également les promoteurs pour les danses traditionnelles (dont la Morris Dance).

Butterworth, qui s’est engagé dès les premiers mois de la Première guerre mondiale, est tué le 5 août 1916 en France. Sa Rhapsody: A Shropshire Lad connaîtra en particulier un grand succès après sa mort.

Biographie courteBiographie : cliquez ici

Ressources liées pour George Butterworth

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Inventé vers 1840, le pianola est un piano mécanique dont les touches et les pédales sont actionnées par un système de carte perforée, long ruban enroulé sur lui-même. Ancêtre du juke-box, on le trouvait principalement dans les bars et les saloons mais il a également permis à des compositeurs classiques comme Saint-Saëns, Debussy ou Ravel d’enregistrer quelques-unes de leurs œuvres. Il disparaîtra dans les années 1940 avec le perfectionnement du gramophone. (en savoir plus)

Nouveautés sur Symphozik

20/11 : On a fait le plein de nouvelles dictées musicales pour tous niveaux. Profitez-en !

18/11 : Nouveau dossier : musique et psychanalyse.

05/11 : 20 questions sur l’oreille absolue, accompagnées de deux Q.C.M.