« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »
Petites annonces musicales | Cours de Guitare sur Paris et Banlieue | casting concours de musique international | Prix International Pro Musicis 26 octobre 2017
Inscription Mot de passe oublié

Carl Orff : biographie


  • Nom Orff Prénom Carl Nation Allemagne
  • Naissance 10/07/1895, à Munich (Allemagne) Mort 29/03/1982, même ville Époque musicale Moderne

Né à Munich le 10 juillet 1895, Carl Orff est issu d’une famille à tradition militaire. Ses parents sont cependant tous deux de bons pianistes, et sa mère remarque et encourage rapidement les dons de son fils pour la musique. Il est ainsi initié au piano, au violoncelle puis à l’orgue.

Études et carrière musicale

Le jeune Carl Orff ne rencontre pas de difficultés dans ses études musicales mais il ne supporte pas l’académisme de certains de ses professeurs. Il préfère improviser pour maitriser le piano plutôt que de jouer les pièces des maîtres du passé. En 1909, il assiste à une représentation du Fliegende Holländer de Richard Wagner, et s’intéresse dès lors beaucoup plus à l’opéra.

En 1912, il entre à l’académie de musique de Munich. Là encore, il ne s’entend pas toujours avec ses professeurs, néanmoins ces années d’études seront fécondes. Il compose son propre opéra, Gisei, tiré d’une pièce japonaise. Orff est fortement influencé par Achille Claude Debussy ainsi que par Richard Strauss.

14-18 et ensuite

En 1914, il prend encore des leçons d’interprétation avec Hermann Zilcher. En 1916, Il est nommé chef d’orchestre et directeur musical des Münchner Kammerspiele. Il prend part à la guerre en 1917 mais est démobilisé pour blessure. Au retour, il est nommé directeur musical et chef d’orchestre des opéras de Mannheim et Darmstadt. Après la guerre, désireux d’associer le texte, la musique et le mouvement, il se consacre à l’étude et à la composition. Il abandonne ses fonctions à l’opéra de Darmstadt. En 1920, il épouse Alice Solscher dont il aura une fille, Godela, en 1921. Il se mariera en fait quatre fois, sa dernière épouse étant Liselotte Schmitz.

Après avoir étudié Claudio Monterverdi, il éprouve une passion pour la renaissance italienne et fera de nombreuses adaptations d’Orfeo. En 1924, il fonde une école de danse : la Güntherschule, avec Dorothee Günther, une danseuse. En 1937, il compose son plus grand succès : Carmina Burana (très connue et ce encore de nos jours ; avouez que c’est de là que vous connaissez Orff, vous aussi !), œuvre inspirée de chants du Moyen Âge retrouvés dans l’Abbaye d’Ottobeuren. Le compositeur a trouvé sa voie et en 1939 il écrit Der Mond (La lune) et Die Kluge (L’épouse sage).

En 1943, il compose les Catulli Burana et, pour compléter ce triptyque païen, le Trionfo di Afrodite en 1953. Par la suite, il n’écrit plus que pour le théâtre musical des pièces telles que Antigone ou De temporum fine comoedia, sa dernière œuvre, qui reviennent aux formes du théâtre sacré avec des danses rituelles. En 1961, il fonde son école au Mozarteum de Salzbourg puis donne des conférences pour présenter sa méthode pédagogique.

Considéré par tous, Carl Orff s’éteint dans sa ville natale le 29 mars 1982. Il a été marqué par la musique de son temps. Attiré par Arnold Schönberg ou R. Strauss, il n’éprouvait cependant rien pour la musique atonale. Carmina Burana reste de nos jours la pièce la plus connue du compositeur, celle qui a réussi à s’imposer à tous.

Carl Orff et le troisième Reich

La période 1933-1945, comme nous l’a fait remarquer un lecteur, M. Dornay, est quasiment occultée de la grande majorité des biographies de Carl Orff, en tout cas sur le Web francophone. C’est pourquoi nous consacrons cette partie aux relations qui existaient entre Carl Orff et le régime nazi : Orff n’avait même pas 40 ans lors de l’arrivée d’Adolf Hitler au pouvoir en Allemagne.

Victime ou sympathisant du régime ?

Il n’existe pas de consensus concernant Orff lors de cette sombre période. En effet, les deux thèses principales qui s’affrontent sont extrêmement opposées : d’un côté, celle qui soutient que le compositeur était à peine toléré par le régime nazi, voire qu’il en fut une victime directe. De l’autre côté, les détracteurs d’Orff en font un collaborateur apprécié et partageant l’idéologie nationale-socialiste jusque dans sa musique.

Son amitié avec le résistant anti-nazi Kurt Huber joue en sa faveur. Cependant, lorsque Huber fut arrêté, Orff refusa d’user de son influence pour l’aider. Ainsi, il expliqua à la femme de son ami que si son amitié avec ce dernier était révélée, "il serait ruiné”. Huber fut exécuté en février 1943 et Orff exprima ses regrets et une demande de pardon dans une lettre.

Son œuvre pendant la période nazie

Carmina Burana, qui est bien sûr l’œuvre phare de Carl Orff, a été créée à Francfort le 8 juillet 1937. Le musicien, à 42 ans, la considère comme le début de sa renaissance musicale. La réaction du régime nazi est mitigée : l’utilisation du latin au détriment de l’allemand, la tenance érotique de certains passages et même des influences russes sont autant d’arguments en faveur des partisans d’un Carl Orff opposé au régime. Mais les nazis s’approprient tout de même bien vite cette œuvre qui rencontre un succès considérable. Ainsi, un journal officiel écrit que cette œuvre est "le genre de musique claire, tempétueuse et disciplinée dont notre époque a besoin”.

Orff a parfois été rémunéré par le régime pour ses travaux, et notamment pour avoir proposé une alternative à l’œuvre censurée du juif Felix Mendelssohn-Bartholdy : Rêve d’une nuit d’été (création en 1939). Il répondait en fait à une demande officielle du pouvoir à laquelle certains compositeurs n’avaient pas répondu. Cependant, le projet avait déjà germé dans l’esprit d’Orff dès 1917.

Enfin, les Schulwerk (des mots "école” et "travaux”) qu’il rédigea étaient également très appréciés des pédagogues nazis. Entre 1933 et 1937, il entreprit de les conformer le plus possible aux exigences de ces derniers. Il ne s’agissait pas de dénaturer l’esprit original de ces "cahiers d’exercices” et, de plus, les attentes des nazis en la matière n’étaient pas fondamentalement différentes de cet esprit : les deux parties appréciaient en effet la musique populaire, les chansons folkloriques,...Orff ne fait aucune remarque sur l’association de certaines de ces musiques à l’esprit de la théorie pangermaniste et raciste Blut und Boden (sang et sol) et il se déclare ainsi heureux que ses objectifs "correspondent au plus haut point avec ce qui est requis de nos jours”.

Conclusion

Si Orff a bien été l’opposant au régime nazi qu’ont généralement décrit ses proches et sa famille, il a préféré faire profil bas entre 1933 et 1945, probablement pour ne pas mettre en danger sa carrière mais aussi sa vie. À l’inverse, si l’on considère comme beaucoup qu’il n’était pas hostile à la cause nazie, il a de toute manière gardé une attitude globalement neutre qui favorise d’autant plus la polémique et les débats à son sujet. Ainsi, il n’a jamais adhéré au parti nazi mais acceptait de composer pour lui. Il n’a pas non plus fuit l’Allemagne comme nombre d’autres intellectuels.

Après la guerre, Orff traverse sans grande peine la procédure de dénazification menée par les Alliés. Fort de ses liens avec Huber, il se dit membre de la cellule de résistance de la Rose blanche (ce qui ne peut être vérifié). Il est alors autorisé à continuer à composer et à produire ses œuvres en public.

Ressources liées pour Carl Orff

Commentaires des internautes

Anonyme, le 18/09/2010 à 23h06
Bonsoir
Vous avancez beaucoup de choses importantes mais sans citer vos sources, du coup vous perdez en crédibilité Cordialement
Philippe

Rafiki, le 18/09/2010 à 23h16
Les sources sont citées, très cher ^^ regardez donc tout en haut, dans la colonne de droite =)

Symphozik, le 18/09/2010 à 23h16
Bonsoir,
La source principale (voire exclusive) de ce que nous précisons dans la rubrique Carl Orff et le 3e Reich (je pense que c’est le sujet principal de votre message ?) est le livre cité en référence : Composers of the nazi era de Michael H. Kater.
Pour être honnête, j’ignore s’il s’agit d’un ouvrage de référence mais il m’a semblé suffisamment sérieux pour servir de source à un document sur un sujet aussi sensible.
J’espère que cela répond à votre remarque !
Cordialement,
Jean-Baptiste

[édit] Oups, je me suis fait coiffer au poteau par l’incontournable Rafiki :D

Anonyme, le 21/04/2011 à 21h40
Cela est vrai que le fait de ne pas citer vos sources enlève de la crédibilité ; néanmoins, je suis allée voir sur plusieurs cites qui expliquaient la vie de monsieur Orff et les informations correspondent. De plus, je trouve que ce bref résumé nous laisse les seules choses les plus importantes de sa vie, et je trouve que c’est plaisant.
Cordialement,
Camille.

Symphozik, le 22/04/2011 à 9h25
Désolé, nous expliquions dans un commentaire qui apparemment a été supprimé par erreur que les sources sont généralement exposées dans le cadre "Ressources liées", "Références". En l’occurrence, il s’agit de Composers of the nazi era de M. H. Kater.
Merci pour votre message.
[10 ans après : les commentaires supprimés par erreur ont été retrouvés et restaurés :P]

Anonyme, le 24/05/2011 à 17h23
Merci pour les informations que vous m’avez apporté, j’en avais besoin pour l’histoire des arts.

Anonyme, le 13/10/2011 à 15h14
merci pour ses information mais vous ne parler pas de sa femme et de sa famille
et c est exactement ou presque ce qui est ecrit sur wikipedia . je fais ces reherches pour un travail scolaire merci quand meme symphozik

Anonyme, le 20/11/2011 à 12h08
Merci beaucoup pour cette article. Votres site est vraiment bien détaillé.
Les informations paraissent juste. ! Cela m’ a bien aidé pour mon devoir de Musique. Bonne journée.

Anonyme, le 20/11/2011 à 20h27
Merci, cela m’a beacoup aidé pour mon travail scolaire, malheureusement je trouve des informations differentes sur d’autre sites comme Wikipedia ( site plus credible)

Mais merci quand meme, cela donne au moins un 2ème avis .

Anonyme, le 04/01/2012 à 22h32
Coucou j’ai énormement apréçié ce site qui m’a aidé pour mon devoir-maison de musique. J’ai chercher plein de questions sur plein d’autres sites et j’ai trouvé ce site qui m’a donné plein de réponses. Je trouve que les imformations sont bien traités et le principal est dit. Merçi beaucoup !!! ;)

Anonyme, le 15/01/2012 à 23h17
J’avais étudié la musique pendant une dizaine d’année, et j’avais nettement entendu que sa célèbre Carmina Burana avait été composée et offerte en cadeau à Hitler. Just sayin’ donc continuez à trouver cette oeuvre magnifique, mais personnellement je trouve qu’elle symbolise l’hégémonie nazie jusque dans ses aspects les plus abjectes. Bref, je n’aime aps cette oeuvre...

Anonyme, le 17/01/2012 à 19h39
Bonjour,je trouve se site très très bien,il ne manque rien, toutes les informations il y sont alors surtout ne changer rien.Cela ma aider à faire un dm d’histoire et plein de travaux scolaires . Merci . Cordialement, Valentine alexandre.

Anonyme, le 20/01/2012 à 8h47
bonjour sauf erreur Carmina Burana est une commande de la Direction de la danse du Reich qui était a ce moment dirigé par Rudlf von Laban .

Symphozik, le 20/01/2012 à 9h33
Bonjour,
Si vous avez des sources, je suis preneur : après recherche rapide, je ne trouve rien de probant sur le Web…Merci !
Jean-Baptiste

Anonyme, le 22/01/2012 à 18h42
merci à Arte ,une fois de plus,pour son émission sur Karl Orff et son chef d’oeuvre Carmina Burana ,mes oreilles percoivent encore l’écho et mes yeux forcement le beau

Anonyme, le 11/04/2012 à 12h57
Merci beaucoup pour ces informations, je préfère me fier aux "petits sites" de ce genre que les sites ouverts comme wikipédia ou les données sont moins sûres.
je prépare actuellement mon sujet sur l’histoire de l’art et la seule chose qui me manque est "pourquoi Carl Orff compose Carmina burana et quel message veut-il faire passer ? "
Ne trouvant nul par la réponse, j’écrivis : "Je ne pense pas que Carl Orff voulu faire passer un message particulier important en créant cette œuvre mais peut-être voulu-t-il plutôt faire ressentir et partager la puissance de la musique et de cette œuvre.", êtes-vous d’accord avec moi ?

Anonyme, le 14/09/2012 à 23h07
Bonsoir je voulais juste savoir quels instruments à t-il joués dans sa vie? (je sais qu’il y a le piano)

Anonyme, le 20/09/2012 à 18h45
il a joué que du piano.

Anonyme, le 02/05/2013 à 13h27
Bonjour, Je voulai savoir si ce texte a été tiré d’une encyclopédie? Si oui la quelle? Si non, d’ou sort ce texte?
Merci de me répondre au plus vite!
A plus tard.
INSTECTEUR DES SITE SUR LE NET
Mr Lepaul Eric.

Anonyme, le 25/05/2013 à 12h44
Bonjour,
est ce que cela serai possible de pouvoir écouter carmina sur votre site? Sinon ce n’est pas grave j’irai ailleurs mais cela rendrai parfaitement complet votre site.
Merci :)

Symphozik, le 25/05/2013 à 23h57
Bonsoir,
Nous allons dépêcher un négociateur chez les labels détenteurs des droits de rediffusion de l’œuvre. Nous espérons avec confiance une réponse positive et enthousiaste.
Plus sérieusement, je ne peux pour l’instant que vous conseiller Deezer ou tout autre service d’écoute de musique en ligne.
Merci pour votre commentaire !
Cordialement,
Jean-Baptiste

Anonyme, le 09/02/2014 à 10h18
Bonjour,
Je suis une jeune fille de 14 ans et je prepare mon histoire des arts et je vous remercie car mon dossier sera bien complet grace a ce site! Alors merci beaucoup bonne continiuation !

Anonyme, le 24/05/2014 à 14h45
Bonjour ,
moi aussi j’aime bien ce site mais je m’aide quand même de wikipédia pour quelques autres informations mais en grande
partie ce site et très bien!!♥ :D

Profil supprimé, le 14/09/2014 à 12h02
Je ne vais pas sur wikipédia car les sources ne sont pas toujours sure et ce site m’a beaucoup aidée pour mon DM sur Carl orff alors je vous remercie (en esperant que j’aurai une bonne note :D )

Anonyme, le 03/01/2015 à 20h44
Je me suis rendu en Bavière dans une petite ville dont le nom ne me revient pas à l’esprit. Carl Orff est enterré dans une chapelle de l’église de cette agréable petite ville. Bien entendu, mon témoignage n’apporte rien au débat sur Carl Orff car personne n’est responsable de ce qui se passe sur son tombeau. mais le fait est qu’il y avait là un groupe de néonazis à faire froid dans le dos, vendant des CD de son œuvre. Si encore une fois cela ne prouve rien, cela montre que les néonazis se retrouvent dans son œuvre. bien entendu, la renommée internationale des carmina Burana fait qu’un très grand nombre de gens de toute tendance s’y retrouvent et c’est heureux, mais hélas ils ne vont pas vendre les CD de son œuvre sur le lieu de son tombeau. De fait, nous avons affaire à une époque très compliquée, et ce qui en émerge appartient à toutes les écoles ou à peu près. Si par exemple le Concerto à la Mémoire d’un Ange de Berg n’atteint pas la popularité des ’Carmina Burana’, c’est quand même la seule oeuvre sérielle qui rencontre l’approbation d’un large public. Inversement, bien des œuvres néoclassiques de Stravinski, jadis ’populaires’, sot tombées dans l’oubli. Et également, Chostakovitch, compositeur longtemps taxé de ’bolchevisme’, gagne en audience dans des cercles de plus en plus larges. Ce n’est que justice.

Anonyme, le 12/07/2015 à 14h59
j’adore carmina burana peut m’importe de savoir pour qui ou pourquoi il l’ a composé , j’écoute c’est tout

Anonyme, le 06/01/2016 à 17h12
Merci car c’est le seul site que j’ai trouvé parlant des liens entre Hitler et Carl Orff pour un devoir.

Anonyme, le 23/03/2016 à 18h18
Je trouve ça plaisant de donner toutes vos informations sur Carl Orff à des personnes qui ne le connaissent pas.
Cordialement
Charlotte

Anonyme, le 16/05/2016 à 22h14
Vous êtes le seul site qui m’ai donné les infos qu’il me fallait pour mon oral d’HDA!
Merci beaucoup!!

Anonyme, le 16/09/2016 à 18h27
je cherche depuis longtemps un air dz concert(???) chanté par Elizabeth Schwartzkopf probablement de Carl Orff...Quelqu’un peut-il m ’aider
D’autre part pourquoi personne ne s’intéresse a “Antigone ”dont je possède un très ancien
enregistrement ’’deux 33 tours. ,il me semble que cela pourrait faire une magnifique
représentation?

Anonyme, le 19/10/2016 à 17h55
Carmina Burana fut écrit en 1937. c’est une oeuvre peut-être effacée par le régime nazi. L’auteur meurt en 1982 et c’est juste après sa mort que j’ai entendu cette oeuvre merveilleuse pour la première fois. Etrange !

Anonyme, le 04/11/2016 à 19h11
Je puis peut-être apporter un éclairage sur tout cela. J’ai eu le bonheur de participer à 5 stages de pédagogie Orff (les 5 degrés) avec son disciple Jos WUYTACK. Ce dernier était exaspéré lorsqu’on associait le nom de Orff au régime nazi. Il avait travaillé de longues années avec lui et assurait que le nazisme était à l’exact opposé de la pensée de Orff qui n’avait, par ailleurs, jamais eu la moindre velléité anti-sémite. Jos a consacré sa vie à la propagation de la “méthode” et, pour cela, sillonnait la planète à la rencontre de tous les peuples et recueillait les chants populaires du monde entier afin de nourrir le corpus de la méthode. Il exprimait un idéal de fraternité universelle et expliquait longuement qu’il y avait des invariants et des points communs dans presque toutes les musiques traditionnelles du monde.
Orff serait donc resté en Allemagne et aurait poursuivi son métier, comme les boulangers ont continué à faire du pain, les maçons à bâtir des maisons ou les comédiens à jouer sur les planches. Les nazis ont récupéré sa musique quand ils ont compris l’impact qu’elle pouvait avoir sur foules; ils ont fait de même avec Beethoven.
Comme Shostakovitch en Russie soviétique, Orff a survécu comme il a pu.

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Nouveautés sur Symphozik

13/08 : Dossier sur l’école franco-flamande et biographies liées : Gilles Binchois, Johannes Ockeghem et Jacob Obrecht.

03/08 : Nouveau dossier : la Symphonie. Biographies de Luciano Berio et Tōru Takemitsu.

19/07 : Nouveau dossier : symphonie concertante ou concerto grosso ?. Biographies de Pierre Henry et de Pierre Schaeffer.