« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »
Petites annonces musicales | guitariste pour groupe chants de marins | Assisi Suono Sacro et le Peregrinandi Trio à Paris | CHERCHE CHANTEUSE
Inscription Mot de passe oublié

Florent Schmitt : biographie

« Rigueur et générosité »


  • Nom Schmitt Prénom Florent Nation France
  • Naissance 28/09/1870, à Blamont (France) Mort 17/08/1958, à Neuilly-sur-Seine (France) Époque musicale Moderne

D’origine lorraine, Florent Schmitt est un compositeur français né à Blamont (Meurthe-et-Moselle) le 28 septembre 1870 et mort à Neuilly-sur-Seine le 17 août 1958. Au conservatoire de Paris, il est élève de Jules Massenet et de Gabriel Fauré. Il obtient  le premier grand Prix de Rome en 1900. Il débute assez lentement dans la carrière musicale préférant d’abord entreprendre de longs voyages en Europe et au Moyen-Orient.

Dès ses premières œuvres (La Tragédie de Salomé, ballet, 1907 : écouter un extrait), il affirme une forte personnalité. Schmitt est un indépendant : il n’appartient à aucune école, à aucune chapelle, et aucune influence n’est déterminante sur lui. En 1909, dans le but de promouvoir la musique contemporaine, il fonde la Société Musicale Indépendante avec Maurice Ravel et Charles Koechlin.

Personnalité assez rude, indépendante, ennemie des dogmes et des systèmes, avec une fécondité rare due à sa longue vie, il composa dans tous les domaines, excepté l’opéra. Sa musique vigoureuse est caractérisée par une rigueur qui n’empêche pas la générosité et la sensualité. On peut apprécier la richesse de son harmonie dans ses six chœurs a cappella intitulés malicieusement En bonne voie (1935 : écouter le second).

Aujourd’hui, on peut considérer qu’il a fortement marqué l’histoire de la musique française de la première moitié du XXe siècle, au même titre qu’Achille Claude Debussy, Ravel et Albert Roussel. La fin de sa vie sera malheureusement assombrie par sa promiscuité avec le régime hitlérien.

Ressources liées pour Florent Schmitt

Commentaires des internautes

Anonyme, le 11/09/2017 à 12h07
Bonjour à tous,
Je vous propose de découvrir un tout récent enregistrement réalisé par un duo de pianiste que je trouve vraiment admirable (Duo Eclypse) Ils ont transcrit/arrangé les Six chansons à quatre voix op.39, il me semble que la partie originale est pour orchestre et quatuor vocal. Cette oeuvre est vraiment sublime !
Qu’en pensez vous ?
N’hésitez pas si je ne suis pas sur le bon fil 😉

Lien

Bonne journée !
L

azerty, le 12/09/2017 à 10h49
sans aller jusqu’au sublime, je trouve qu’il y a de très belles pages dans cet opus, surtout la cinquième chanson.

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

La cérémonie du 18 janvier 2007, en hommage aux Justes de la Seconde Guerre Mondiale, fut mise en scène par Agnès Varda sur une musique de Francis Poulenc, “Figure humaine“, cantate composée en 1943 sur huit poèmes de Paul Eluard.

Nouveautés sur Symphozik

05/11 : 20 questions sur l’oreille absolue, accompagnées de deux Q.C.M.

18/10 : Dossier sur les styles / genres musicaux et nouveau Q.C.M. sur le jazz.

13/10 : Dossiers sur le Lied et la mélodie et sur les rapports entre musique et littérature. Bonne lecture !