« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

Jacob Obrecht : biographie

« Un style vigoureux appuyé sur une grande maîtrise »


  • Nom Obrecht Prénom Jacob Nation Belgique
  • Naissance vers 1457, à Gand (France) Mort vers 1505, à Ferrare (Italie) Époque musicale Renaissance

Jacob Obrecht est né en 1457 (ou 1458 selon les musicologues) à Gand (Belgique) et mort en juillet 1505 à Ferrare (Italie). Fils unique d’un trompettiste de la ville de Gand, on sait peu de choses sur son éducation. Il probablement été formé par son père et au sein de la maîtrise de la cathédrale de Gand. Il étudie la théologie de 1472 à 1473. Il aurait aussi rencontré Erasme de Rotterdam, à Utrecht, avant 1480.

Vers 1480, il est ordonné prêtre, puis travaille comme chef de chœur dans différentes villes de Belgique. Vers 1490, il accepte l’invitation du duc de Ferrare qui l’admire en tant que compositeur. De 1492 à 1496, on le retrouve comme maître de chant à Notre-Dame d’Anvers, puis à Bruges (1498-1500), puis à Angers (1501-1503). Début 1504, il retourne à Ferrare aux côtés de Josquin des Près. Mais, quand le duc meurt au début de l’année suivante, il se retrouve sans emploi. Il demeure cependant à Ferrare mais on ne sait pas dans quelles conditions. Il meurt dans cette ville à l’âge de 47 ans, victime de la grande peste.

Du point de vue du style, Jacob Obrecht met son art d’un contrepoint élaboré au service d’effets vigoureux qu’il préfère à une écriture plus légère. De son catalogue subsistent 26 ou 27 messes, plus de 30 motets (pour 3 à 6 voix) et une cinquantaine de chansons. Sa musique est très appréciée de son vivant (elle est d’ailleurs immédiatement éditée) mais, après sa mort, le goût musical évolue vers une plus grande souplesse de la mélodie et une meilleure expression du texte : c’est désormais (et encore aujourd’hui) vers Josquin des Prés que se tournera l’intérêt des mélomanes.

Ressources liées pour Jacob Obrecht

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Que vient faire le cœur dans l’expression “savoir une partition par cœur” ? Cela viendrait du philosophe grec Aristote (IVe siècle av. J.C.) qui pensait que le cœur était le siège de la mémoire. D’où l’expression qui a traversé les siècles “apprendre par coeur” !

Nouveautés sur Symphozik

04/02 : Analyse du Sacre du Printemps par Stravinski et illustrations sonores sur le concerto.

07/12 : Dossier sur le génie (mais non, vil flatteur, il ne s’agit pas de la biographie de votre webmaster), accompagné de son Q.C.M.

05/12 : Dossier sur la musique brésilienne et analyse du Boléro par Lévi-Strauss.