« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »
Petites annonces musicales | guitariste pour groupe chants de marins | Assisi Suono Sacro et le Peregrinandi Trio à Paris | CHERCHE CHANTEUSE
Inscription Mot de passe oublié

Johann Pachelbel : biographie


  • Nom Pachelbel Prénom Johann Nation Allemagne
  • Naissance 01/09/1653, à Nuremberg (Allemagne) Mort 03/03/1706, même ville Époque musicale Baroque

Johann Pachelbel est baptisé à Nuremberg le premier septembre 1653 (on suppose qu’il est né en août). Son père, négociant en vins, lui fait donner assez tôt des cours de musique par Heinrich Schwemmer et Georg Caspar Wecker, respectivement Cantor et organiste à la Sebalduskirche. Pachelbel est inscrit à 15 ans à l’université d’Altdorf, où on lui enseigne la musique. Le futur compositeur montre des signes "d’intelligence musicale".

Mais, malgré le fait qu’il assure un poste d’organiste dans la ville, il doit stopper ses études à cause de difficultés financières. Heureusement, une bourse lui permet de continuer sa scolarité musicale à la "Gymnasium poeticum" de Regensburg où il impressionne ses professeurs par ses talents. Il peut ainsi recevoir d’autres cours, en dehors de la scolarité normale, notamment d’un élève de Johann Kaspar Kerll (dont le style marquera la musique de Pachelbel), Kaspar Prentz.

En 1673, Pachelbel devient organiste suppléant à la cathédrale Saint-Étienne (Stephanskirche) de Vienne, celle où chanteront plus tard les jeunes Joseph Haydn et Michael Haydn. Le compositeur passe plusieurs années à Vienne, mais ne néglige pas de voyager dans différents pays pour s’imprégner d’autres styles (Allemagne du sud, Italie). Il se fixe ensuite à Eisenach en 1677 (qu’il quittera le 18 mai 1678), ville où il trouve emploi à la cour du Duc de Saxe-Eisenach comme organiste et où il rencontre la célèbre famille de Johann Sebastian Bach.

Après son départ d’Eisenach, Pachelbel trouve un nouvel emploi, toujours d’organiste, à la Predigerkirche (église du Prédicateur) de Elfurt, où il acquiert, en 12 ans de service, une solide renommée de compositeur pour l’orgue.

Pachelbel décède le 3 mars 1706 dans sa ville natale. Il est surtout connu du grand public pour son fameux "Canon et gigue en ré majeur pour trois violons et basse continue" (écouter). Très populaire, ce morceau a été vulgarisé et arrangé pour les instruments les plus divers et dans les styles les plus variés, oubliant souvent sa forme de canon et son écriture polyphonique : voir Wikipedia.

Un employeur exigeant

En poste à Erfurt, le contrat de Pachelbel précise que, pour démontrer ses progrès, il devait chaque année composer une œuvre d’envergure meilleure que l’année précédente. On n’a malheureusement gardé aucune trace de ce challenge !

Ressources liées pour Johann Pachelbel

Commentaires des internautes

Anonyme, le 18/07/2012 à 1h42
On pourrait changer Pasteur par Prédicateur ?

Symphozik, le 18/07/2012 à 6h54
Oui, merci :)

Anonyme, le 10/09/2014 à 19h19
merci on travaille sur lui au college

Anonyme, le 23/10/2014 à 16h06
pourquoi ya ecris on supose qu il est ne en aout alors que juste en haut on dis qu il est ne le 1er septembre

Symphozik, le 23/10/2014 à 16h41
C’est une licence symphozique.

Anonyme, le 29/11/2014 à 15h13
auparavant je suis aller sur Wikipédia je pensais trouver des infos supplémentaires c’est dommage,mais c’est quand même bien présenter!!!

Anonyme, le 20/03/2015 à 8h37
Quand tu dit “Vienne“, c’est le Vienne en France ou en Autriche ?

Symphozik, le 20/03/2015 à 18h59
En Autriche ;)

Anonyme, le 16/09/2015 à 16h34
Merci pour ce doc. très interecent; en plus j’ai un travail à faire sur lui à l’école.

Anonyme, le 21/09/2015 à 18h20
Je voudrais savoir des info sur sa mere ?

Anonyme, le 04/11/2015 à 16h21
pas mal mais pas assez complet

Anonyme, le 23/01/2016 à 15h13
pas assez complet vous ne précisez pas ses oeuvres

Anonyme, le 18/03/2016 à 14h13
super , j’aime beaucoup votre site . je fais la 5ème a la maison et je me sert beaucoup de votre site .
pour répondre à la question “ pourquoi on dit qu’il est supposé être né en août alors qu’on dit qu’il est né en septembre ? ” , c’est simple : dans le texte , ils disent que Johann Pachelbel a été BAPTISE en septembre . il peut donc être né en août !!!!

Anonyme, le 23/03/2016 à 21h08
Bonjour/Bonsoir
Je trouve ça dommage : on est sur un site de musicologie ?

Pour être plus clair je ne pense pas que des apports techniques suffisent à qualifier la musique de Pachelbel
Car oui j’aurais supposer que pour un site sur la musique “classique“, que le mot “musique” ne soit pas oublié au profit d’une documentation .
Bien que celle ci, est accessible dans le sens où elle est agréable à lire, vous avez ce mérite, et c’est dommage de ne pas mettre plus de passion !
Cependant je ne peut pas être à votre place, votre article aurait pu élever ce milieu dans lequel l’information est casse tête à avoir et bien sûr les avis musicales sont intéressantes surtout pour des néophytes ou bien des personnes en recherche d’avis sur la question ...

Anonyme, le 15/10/2016 à 11h15
J.Pachelbel est un très bon compositeur . Il ne fait pas que composer des musique puis ensuite les joué au piano,il vivait chaque note qu’il écrivait et sa se ressent dans ses œuvres.

Anonyme, le 15/10/2016 à 15h20
ça date ce site, étonnant

Anonyme, le 15/04/2017 à 15h36
j’aimerais savoir pourquoi Pachelbel a eu l’idée d’ecrire “le canon en ré majeur ” ? ( c’est important je passe l’hda dessus ) merci d’avance

azerty, le 16/04/2017 à 10h56
Lu sur Internet :

On ignore tout des circonstances de la composition du Canon et gigue. Il y a bien eu une supposition, comme quoi il aurait été composé pour le mariage de Johann Christoph Bach, le 23 octobre 1694, qui était un ancien élève de Pachelbel ; mais cette hypothèse semble erronée car la musique du mariage a été composée par Johann Ambrosius Bach. Pourquoi aussi Pachelbel aurait-il complété le canon par une gigue ?

D’autre part, Pachelbel était un compositeur baroque, et à cette époque, les sentiments n’entraient pas en ligne de compte dans la composition musicale comme ce fut le cas plus tard chez les Romantiques. Un baroque était capable de composer une musique gaie quand il venant par exemple de perdre un enfant, et inversement il pouvait composer une musique funèbre pendant son mariage ou à la naissance d’un fils !

Ceci n’enlève rien au fait que la Canon s’accorde merveilleusement bien aux cérémonies de mariage, au même titre que les marches nuptiales de Mendelssohn et de Wagner.

Anonyme, le 20/09/2017 à 17h47
merci on travail dessu au college Jean Zay avec ma prof de musique Mme Verdier

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Que vient faire le cœur dans l’expression “savoir une partition par cœur” ? Cela viendrait du philosophe grec Aristote (IVe siècle av. J.C.) qui pensait que le cœur était le siège de la mémoire. D’où l’expression qui a traversé les siècles “apprendre par coeur” !

Nouveautés sur Symphozik

20/11 : On a fait le plein de nouvelles dictées musicales pour tous niveaux. Profitez-en !

18/11 : Nouveau dossier : musique et psychanalyse.

05/11 : 20 questions sur l’oreille absolue, accompagnées de deux Q.C.M.