« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »
Petites annonces musicales | Palmarès 2017: Concours International de Piano IDF | 25e édition du Festival des Forêts | LE VERTIGO - Ensemble de Musique Ancienne
Inscription Mot de passe oublié

Lili Boulanger : biographie


  • Nom Boulanger Prénom Lili Nation France
  • Naissance 21/08/1893, à Paris (France) Mort 15/03/1918, à Mézy-sur-Seine (France) Époque musicale Moderne

Marie Juliette, dite Lili, Boulanger, est une compositrice française, née à Paris le 21 août 1893 et morte à Mézy-sur-Seine (Yvelines) le 15 mars 1918 à 24 ans et demi.

Elle naît dans une famille de musiciens : sa mère est cantatrice, son père est compositeur et ancien lauréat du prix de Rome. Malheureusement, dès l’âge de deux ans, elle donne les signes d’une déficience immunitaire : dès lors, elle sera constamment malade.

Elle montre très tôt des dispositions étonnantes pour la musique : à six ans, elle déchiffre sans difficulté et chante des mélodies de Gabriel Fauré, accompagnée par le compositeur lui-même qui la prend en affection. Charles Gounod et Jules Massenet sont aussi des amis de la famille. Dans cette ambiance favorable, la jeune fille progresse rapidement et rentre au conservatoire de Paris en 1909. Elle se présente quatre ans plus tard au prestigieux concours du Prix de Rome qu’elle remporte à l’unanimité malgré un jury misogyne. Elle devient non seulement la première femme à recevoir cette distinction mais demeure également la plus jeune (elle n’a que 19 ans). Son séjour à la Villa Médicis sera de courte durée car bientôt la guerre éclate. Elle y compose pourtant la plus grande partie de son œuvre, notamment le Psaume 130, Du fond de l’abîme (écouter le début) qu’elle termine en 1917.

Sa courte vie se termine en 1918, des suites de la tuberculose. Sur son lit de mort, elle dicte à sa sœur Nadia Boulanger sa dernière œuvre : le Pie Jesu (écouter).

Rechercher des œuvres de Lili Boulanger sur Youtube

Ressources liées pour Lili Boulanger

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

John Taylor, chirurgien renommé pour sa maladresse qui a déjà rendu aveugle Johann Sebastian Bach en 1750, récidive avec Georg Friedrich Haendel en 1752. Au final, plusieurs centaines paires d’yeux auraient pu se trou(v)er au contact du médecin.

Nouveautés sur Symphozik

15/05 : Découvrez quel héros d’opéra vous êtes ainsi qu’un nouveau dossier sur la musique indienne.

06/05 : Biographies de Hildegard von Bingen et de Giovanni Battista Sammartini.

20/04 : Biographies de Nadia et Lili Boulanger, d’Astor Piazzolla et d’Alberto Ginastera.