« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »
Petites annonces musicales | Opéra/Ballet Borges: les 10, 11 et 12 novembre 2017 | guitariste | Cours de chant moderne
Inscription Mot de passe oublié

Test d’oreille relative

L’oreille relative permet à celui qui l’acquiert d’identifier l’intervalle séparant deux notes. C’est le but de ce petit exercice, ainsi que des dictées musicales. Ce test génère automatiquement 5 intervalles (10 notes au total) que vous aurez à identifier l’un après l’autre.

Bonne chance !

Mémoriser les intervalles

Pour une liste complète d’airs à associer à chaque intervalle, consultez notre page : Mémoriser les intervalles.

Commentaires des internautes

virepoulpe, le 03/09/2010 à 13h25
Dommage qu’on ne puisse avoir le résultat après chaque réponse, plutôt qu’un résultat global qui ne permet pas toujours d’identifier ses erreurs...

Cordialement

Anonyme, le 03/09/2010 à 19h04
on ne peut pas identifier nos erreurs correctement c’est domage...

Symphozik, le 03/09/2010 à 21h38
Face à la pression grandissante (un webmaster qui voudrait faire parler de son site au journal de 20h dirait qu’il a été menacé par courriers anonymes, mais ça serait peu crédible pour des tests d’oreille relative, pas vrai ?), je vais mettre en place un système avec correction instantanée au plus vite. J’espère pour dimanche, sinon il faudra attendre, désolé :)

virepoulpe, le 05/09/2010 à 12h04
Ce sera "super". Bravo pour votre site !

Symphozik, le 05/09/2010 à 15h17
Voilà voilà ! Merci de me faire part d’éventuels bugs avec le nouveau système ou de toute autre idée d’amélioration ;)

virepoulpe, le 06/09/2010 à 13h34
Pour moi, c’est parfait et, du coup, très pédagogique.
Et pour les tests d’accord, est-il possible d’avoir une évolution similaire ? (nous sommes exigeant !)

Cordialement

Anonyme, le 14/09/2010 à 14h19
Il serait intéressant de faire écouter en cas d’erreur l’intervalle entré pour le comparer avec l’intervalle initialement entendu!

Anonyme, le 02/10/2010 à 10h53
Merci pour ce test, c’est très utile je commence à travailler sérieusement mon oreille relative et ceci m’est d’une grande aide!

Anonyme, le 15/10/2010 à 19h31
je n’arrive pas à progresser --’
parfois je reconnais un intervalle mais avec des notes différentes je ne le reconnais plus.
si quelqu’un peut me conseiller, je vous en serais très reconnaissante !

Anonyme, le 29/10/2010 à 0h51
TADAM ! Vous avez obtenu le score de 5/5.
Bien ! J’ai l’impression que votre oreille relative est parfaitement au point...

sympa comme site!

Gros Rem’s, le 09/03/2011 à 15h25
Les notes sont vraiment horriblement fausses et je n’arrive du coup vraiment pas à faire ce test ...

Est-ce normal et/ou volontaire ?

Symphozik, le 10/03/2011 à 9h00
Bonjour,
Nous n’avons pas remarqué ce problème inquiétant...Pouvez-vous nous indiquer votre configuration par message interne s’il vous plaît ?
Les fichiers MIDI ( http://www.symphozik.info/Fichiers-midi.html ) sont-ils plus "justes" ?
Merci !

Anonyme, le 12/03/2011 à 9h46
bonjour et merci pour ce test. Exactement ce dont j’avais besoin. Juste une requete...ce serait vraiment tip top de pouvoir embarquer le test sur un iphone pour pouvoir travailler à mes moments perdus dans le train l’avion le tram etc etc...partout où je ne peux pas emporter mon mac...

Anonyme, le 12/03/2011 à 16h04
Il me semble que le titre du test est erroné. En ce qui constitue l’identification de l’intervalle entre deux notes dont on ignore la référence, on parlera d’oreille harmonique. L’oreille relative serait la faculté à identifier une note par rapport à une autre dont on connaît la hauteur.

Merci de bien vouloir m’éclairer sur ce point.

Rafiki, le 13/03/2011 à 14h58
si je puis me permettre, parler d’oreille harmonique ou relative reste (relativement) semblable, puisque si l’on reconnaît l’intervalle séparant deux notes dont on ignore la hauteur, on peut reconnaître cet intervalle s’il sépare une note connue d’une autre que l’on ne connaît pas ... je ne sais pas si je suis clair ^^"

Anonyme, le 12/03/2011 à 18h02
Il faudrait également préciser que l’intervalle à définir est celle entre la note la plus grave et la plus aïgue, sinon, pour bien faire, il y aurait deux intervalles possibles !

Rafiki, le 13/03/2011 à 14h53
non, ça ne change rien, que l’on parte du bas pour monter d’une tierce majeure ou que l’on parte du haut pour descendre du même tierce majeure ... supposons que l’on parte d’un do : on arriverait sur un mi ... maintenant, partons d’un mi : on arriverait sur un do .... donc que l’on parte de la plus grave ou de la plus aigue, l’intervalle reste le même

Anonyme, le 24/03/2011 à 21h55
Bonsoir,

J’ai peine à croire que Mi-Fa ( intervalle descendant) soit une septième mineure...

inversement pour les septièmes Majeures...

;-)
Merci pour votre site et merci de bien vouloir corriger,
Bien cordialement.

Rafiki, le 02/04/2011 à 11h29
désolé, mais jusqu’ici, je n’ai eu aucun souci quant à la justesse des intervalles (bon, après, peut-être que je ne suis pas tombé sur un mi-fa descendant, je n’ai pas pensé à vérifier ...)

Anonyme, le 12/04/2011 à 19h09
Je pense que le son de l’ordinateur fausse beaucoup ce test car j’ai moi même l’oreille absolue et je n’ai pas eu de très bon résultat à tous les tests proposés, ceux de l’oreille relative comme ceux de l’oreille absolue!

Anonyme, le 01/05/2011 à 21h37
Je suis assez d’accord avec le message précédent, moi même ne possède pas l’oreille absolu et n’est pas non plus une oreille relative infaillible cependant j’ai assez d’années de musique dans les oreilles pour entendre que chez moi les notes joués par ce test sont horriblement fausses, et ça aide vraiment pas^^

Anonyme, le 12/05/2011 à 22h52
Un grand merci pour ce site que j’ai découvert de façon fortuite. C’est une richesse d’aide précieuse. Félicitations.

Anonyme, le 23/05/2011 à 13h56
Ce site est vraiment chouette, il est très dommage qu’il soit envahi de pédants

Symphozik, le 23/05/2011 à 21h13
Fichtre ! Des pédants ! Mieux vaudrait que vous les dénonçassiez au plus vite.

Anonyme, le 11/06/2011 à 11h31
je n’est pas du tout aimé le test qui n’a pas donné une réponse globale. Je trouve sinon se site intérressant.

Anonyme, le 09/08/2011 à 13h29
Super, ce site...Ca donne envie de travailler

yorel, le 12/08/2011 à 17h21
"Super, ce site...Ca donne envie de travailler" (c’était moi)..
Je ne suis pas peu fier de pouvoir dire: pour 4 test faits aujourd’hui:3/5, 5/5, 5/5, 5/5 et 5/5 !!! Je suis content...
Pour l’ oreille absolue, je fait la brasse...Si je me teste avec un diapason, je sors un "sol" et quand je fait le test du site, j’ ai 2 ou trois points maximum(en me mettant le diapason dans la tête juste avant) si non, c’est zero 9 fois sur 10 ! Pourtant, je crois avoir un début d’oreille absolue..Si non pourquoi chaque fois sortir un sol ? Mais comment travailler ?? MERCI POUR LE SITE ! SUPER !!

Anonyme, le 19/08/2011 à 15h48
Reconnaitre les intervalles entre deux notes quelconques c’est bien, mais reconnaitre le rôle tonal des notes ça me parait plus important pour développer l’oreille relative.

c’est par exemple savoir repérer dans une mélodie quelle note est la tonique, la dominante etcetera, pour les 7 degrés diatoniques de la gamme majeure, puis ensuite ajouter les chromatismes.

ce site propose un logiciel et une méthode pas mal pour s’y mettre http://www.miles.be/

Anonyme, le 10/09/2011 à 21h49
je n’ai pas compris.... je pense avoir l’oreille relative car quand j’écoute un orceau, le nom des notes me vient tout seul, c’est impossible à empêcher. mais je ne comprends rien à ce fichu test...?

Symphozik, le 10/09/2011 à 21h54
Bonsoir, quand on reconnait le nom des notes et non l’intervalle, on parle de l’oreille absolue et non relative. Ceci dit, si on a l’oreille absolue, et quelques connaissances théoriques, on doit avoir également l’oreille relative par déduction.

Anonyme, le 11/09/2011 à 10h26
ah, merci symphozik!!!!!! j’ai compris!!!

Anonyme, le 03/10/2011 à 12h58
Bonjour,
j’entends mi bemol et sol et donc je clique sur tierce majeure.... et là quelle surprise :
Erreur ! Il s’agissait d’une Sixte mineure et non d’une Tierce Majeure !
Vous pouvez réécouter l’intervalle avant de passer au suivant.
;o) mais en fait c’est simplement le complémentaire... les deux réponses étaient donc justes... ou bien ?
Sinon bravo pour ce site et merci ! (les tests sont bien agréables et la notion de "son informatique gênant" me paraît farfelu ou bien une bonne excuse... ;o)
@

dweezil, le 25/10/2011 à 16h52
Bonjour
bravo pour ce chouette site. Juste une question: est-il possible d’avoir seulement l’oreille droite absolue, la gauche plus rapide sélectionnant malheureusement le mauvaise intervalle à chaque fois. Auquel cas serait-il possible de modifier l’exercice pour entrainer de façon indépendantes les deux oreilles
bien cordialement

Anonyme, le 14/12/2011 à 17h31
Vous faites de la "formation musicale" car vous êtes de votre époque : vous nous demandez donc d’entendre "des intervalles".
Mais croyez vous que vous préparez bien à la dictée en demandant aux auditeurs de trouver un intervalle ?
Quand on fait une dictée, on n’a pas le temps de penser à l’intervalle, il faut penser tout de suite à la note.
Ici, vous travaillez sans donner le la, donc sans tonalité définie. Cela n’empêche pas de trouver l’intervalle bien sûr. Mais une fois qu’on a trouvé l’intervalle il faut trouver la note pour l’écrire si on fait une dictée, il faut donc perdre du temps à compter sur ses doigts . Moi, je fais l’inverse, je ne reconnais pas les intervalles, j’entends des notes et c’est après seulement que je qualifie l’intervalle, si je pense que c’est nécessaire. La différence, c’est que ma méthode est bien plus efficace pour le déchiffrage, la dictée, bref pour tout. D’ailleurs ce n’est pas "ma" méthode, c’est LA méthode traditionnelle qui prévalait depuis longtemps avant la réforme des années 70. Ceci dit, si on entend l’intervalle en même temps que les 2 notes, c’est très bien. Mais la pédagogie actuelle semble vouloir faire trouver l’intervalle seul, les gens trouvent des intervalles et sont empêtrés ensuite pour chanter ce qu’ils lisent ou écrire ce qu’ils ont entendu.

yorel, le 06/02/2012 à 18h10
Moi, quand je fais un test d’oreille relative, à un moment donné, j’entends un nom pour une des deux notes " sol..Do ou la...ect "
Ensuite je monte ou descends ma game selon le cas j’usqu’à ce que j’entende le seconde note...
Ensuite, je compte les tons et demi-tons (éventuellement sur mes doigts) ...!!
Dans un troixième tps, je fais le total et trouve l’interval (moyenne 4/5 pour une vingtaine de test)
Est-ce correcte ? ?? ??? En tous cas, ça prend du temps!!! mais les résultats sont là :-)

taeyeon, le 16/01/2012 à 21h58
mais comment tu faire pour savoir les notes tout de suite ?? tu as l’oreille absolue ??

yorel, le 07/02/2012 à 9h35
Hélas, non...Je n’ai pas du tout l’ oreille absolue! (tjs entre 0 et 1) au test...
Pour l’oreille relative, en general, je ne reconnais pas l’interval tout de suite (sauf la seconde mineure, majeure la tierce mineure et la quinte juste).
Le plus souvent, je dois calculer...A l’aide de points de repaire (per exemple une mélodie simple dont je connais les notes) ou alors, j’entends un accord majeur: ex " do mi sol "A ce point j’attribue le nom de do à la première note...Ensuite, je me concentre: est-ce un mi ou un sol que j’entends pour la seconde note? Ensuite si c’est "mi" je me dit: tierce maj. si j’entends "sol" Quinte juste ...
Sic...Un prof. de musique ne serait pas très satisfait de ma méthode je pense!!!
Je suppose que je n’en suis au tout début d’une bonne oreille relative...Lol!
Pourtant, ça marche bien que je sois très lent....

Anonyme, le 09/02/2012 à 15h25
le mieux c’est la méthode du do mobile

Les exercices d’intervalles présentés dans cette page on peut d’intérêt, car on entendra jamais des suites d’intervalles sans queue ni tête comme ça dans un morceau de musique, on entendra toujours des mélodies ayant une cohérence tonale.

Ainsi si il y a une mélodie quelconque, on va pas éssayer de trouver l’intervalle entre chaque note consécutive comme si c’était une suite de note sans queue ni tête.
On va plutôt s’appuyer sur la tonalité engendrée par la mélodie qui créé une sorte de cadre et de contexte.
Le tout c’est d’apprendre à reconnaitre les notes dans ce cadre qui est axé autour d’un centre tonal, le degré 1, et on va s’attacher à entendre et reconnaitre la fonction tonale des autres notes par rapport à ce degré 1.

Ainsi un do en do majeur et un sol en sol majeur sonneront pareil sur le plan tonal, car ils sont degré 1 de leur tonalité. (le 1, le I, la tonique, le centre tonal)
Un si en do majeur et un fa# en sol majeur sonneront pareil, car ils sont le degré 7 de leur tonalité respective.
Etcetera.

L’intérêt du do mobile c’est d’utiliser une syllabe fixe par fonction tonale / degré , afin d’ancrer à l’esprit plus facilement la sonorité des degrés.

Biensur on peut utiliser 1 2 3 4 5 6 7 à la place de do re mi fa sol la si, le but c’est de se rendre compte que quelque soit la hauteur absolue de la tonalité, les degrés sonneront toujours avec leur caractéristique propre.

Rafiki, le 10/02/2012 à 0h00
erreur grossière : la musique du 20ème et du 21ème siècle ne s’attache pas forcément à la notion de tonalité, et donc à des fonctions telles que "le degré 1"... et même, pour peu qu’il y ait une suite de modulation rapide (écoute notre cher Liszt, et bien d’autre romantiques)...

Anonyme, le 14/02/2012 à 11h29
@Rafik

Vous mettez la charrue avant les boeufs.
Vous faites une erreur classique de pédagogie en éludant la chronologie de l’histoire de la musique.

Les compositeurs auxquels vous faites allusion ne sont pas arrivés comme ça à ce type de musique en partant de rien, ils maitrisaient l’écoute tonale, et c’est justement cette maitrise qui leur a permis de mieux s’en détacher, ou d’en pousser les concepts à l’extrême.

Exemple simple.
Une modulation est un changement de tonique.
Pour percevoir une modulation il faut savoir percevoir un changement de tonique.
Pour percevoir un changement de tonique il faut forcément savoir percevoir une tonique.

S’entrainer avec des suites d’intervalles qui n’ont aucun lien entre eux ni aucune cohérence tonale n’aidera pas à acquérir ces bases.

D’autant que ces bases se retrouvent dans les séquences chromatiques dont vous parlez, mais plus rapides et sur des cellules isolées, qu’on remarque bien en voyant que c’est un motif centré autour d’une note, qui sera juste décalé.

Rafiki, le 14/02/2012 à 22h42
bon et bien allez voir Schoenberg, et tachez de reconnaître un changement de tonique, pour voir...

Anonyme, le 15/02/2012 à 0h16
@Rafiki

Et alors ?
Son but était spécifiquement d’éviter la tonalité.
Encore faut il bien saisir ce qu’est la tonalité pour l’éviter et lui le savait parfaitement.
Si on s’inscrit dans une démarche pédagogique il y a aucune raison de ne pas faire ce travail ni de ne pas recommander de le faire.

D’autant plus que les exemples que vous prenez sont extrêmes et ne reflètent pas la majorité de la musique à laquelle les gens vont s’intéresser.

C’est pas parcequ’il y a quelques contrexemples qu’il faudrait se passer de ce qui permet d’analyser la majorité de la musique juste à l’oreille.

Rafiki, le 15/02/2012 à 12h33
je suis bien d’accord qu’il faille faire ce travail, mais ça n’empêche que le fait de savoir reconnaître des intervalles à vides puisse être utile, ne serait-ce que pour certains examens de solfèges des conservatoire.

Anonyme, le 16/02/2012 à 0h38
@rafiki

Il faut faire ce travail, mais en priorité, et c’est un peu ce que je reproche à ce type de test.
C’est que les gens se disent, ha bah la musique c’est fait d’intervalles, donc il suffit d’apprendre les intervalles entre les notes pour couvrir tous les cas possibles.

Mais en fait on ne couvre pas grand chose, parcequ’on ne donne pas à notre cerveau de quoi comprendre la cohérence. C’est comme un tas de briques sans ciment plutôt qu’un mur ^^ .

Et en fait je suis même pas très convaincu par l’intérêt des séquences aléatoires pour de la musique sérielle, vu que ça reste de la musique cohérente, avec une cohérence totalement différente de la musique tonale, mais qui n’est pas aléatoire.

Anonyme, le 10/02/2012 à 10h41
Je vais débuter le piano, et j’aimerais pouvoir faire ce test... Sauf que je ne connais pas encore les notes, et je présume que le principe, c’est d’associer le son qu’on entend à telle touche du clavier et donc à telle note. Donc je ne pourrai pas faire ce test avant de bien connaître les notes je présume. N’y aurait-il pas un test faisable sans avoir à connaître les notes ?

Anonyme, le 15/03/2012 à 17h13
4 sur 5 sur l’oreille relative ! et pour le test de l’oreille absolue, mon cerveau est désaccordé total j’ai l’impression que toute les notes sont des do et j’ai pas fumé, il transpose automatiquement en une gamme et appelle chaque note de départ do, même le la 440 (qui est quand même reconnaissable c’est la seule que j’arrive à reconnaitre sérieusement) mais dans le test c’est un do de départ ... voila ce que c’est de s’accorder au pif, l’habitude de jamais m’accorder au pied de la lettre si l’instrument sonne il sonne ... c’est çà aussi d’avoir sécher le solfège, mais qu’est ce qui se passe peut être faut que je me concentre et que je m’achète un diapason...

Anonyme, le 05/06/2012 à 22h59
Je pense qu’il y a un bug: Parfois, les 2 notes sont à l’unisson, mais cette réponse n’existe pas dans les choix donc, je choisis Octave qui me semble le plus "proche" et quand je valide le test revient au debut.
Sinon, merci pour le site web.

Vivienne, le 07/07/2012 à 17h32
Super, j’adore ces tests !!! Ils sont très bien faits et ludiques.

virepoulpe, le 26/08/2012 à 16h51
Oui, je confirme le bug qui se produit très très fréquemment!

Symphozik, le 27/08/2012 à 0h15
Bon ben effectivement le bug est identifié :P Je pioche pour le corrigé. Désolé du délai (il aura fallu qu’un membre se dresse pour que je réagisse…).
Jean-Baptiste

Anonyme, le 28/08/2012 à 21h54
pouvez vous donnez des exemple de chanson pour la septième? et cette foutue quarte augmentée
merci pour le test c’est très sympa

hortensia, le 10/09/2012 à 16h13
Après de longues recherches infructueuses, je peux savourer ces tests très appropriés à mes lacunes.
Merci de me permettre de progresser agréablement.

Anonyme, le 19/10/2012 à 0h44
Merci beaucoup pour ce tests, ce sont de bonnes pratiques. Je suis d’avis qu’ils devraient peut-être avoir plus d’intervalles comme une douzaine et non seulement juste 5 ... il y a plusieurs possibilités entre une seconde mineure et une septième majeure :) et renversés aussi.

Anonyme, le 08/11/2012 à 15h21
Salut, merci pour ces tests très utiles pour pour s’exercer. Juste un petit bémol : quand on a deux fois la même note, ça fait tout planter. A part ça aucun soucis :)

duberic, le 12/11/2012 à 16h03
j’entends un unisson, et y’a pas unisson!

duberic, le 12/11/2012 à 16h12
moi, ça va, mais y’a eu un unisson et un silence (???)

Symphozik, le 12/11/2012 à 16h46
Effectivement, il y a un problème à ce niveau. Il n’est pas censé se produire d’unisson, et quand ça arrive malgré tout…BIM ! Bug. J’suis dessus.
Merci !
Jean-Baptiste

Symphozik, le 12/11/2012 à 18h11
Allez hop, au plus simple, la réponse "Unisson" est maintenant proposée :D

Anonyme, le 09/12/2012 à 22h25
bonjours! super site ! bravo et merci beaucoup, les dictées génial! j’ai fait pleins de progres grace a vous.
par contre, bizzare le test d’oreille absolue, il semblerait que ce soit faux! quand a la relative, lorsque j’essaie de valider l’unisson, ca ne veut pas fonctionner, ca demande automatiquemnt de valider sa réponse! en tout cas merci, je recommande les dictées a ma prof de solfège pour qu’elle les refile a ses élèves... A.

Anonyme, le 11/12/2012 à 13h09
quand je clique sur "unisson" il me dit que je n’ai rien coché ! du coup j’ai eu 2 fautes, c’est malin...

Symphozik, le 11/12/2012 à 13h18
Corrigé !

Anonyme, le 05/02/2013 à 16h59
si j’ai bien compris, l’intervalle est calculé en prenant la note la plus grave comme note de départ (quand je calcule avec l’intervalle “descendant“ si la première note est plus aigue, ça me compte une faute...).
C’est bien ça ?
(et merci pour le test et les commentaires amusant à la fin du test ;o)

Anonyme, le 12/02/2013 à 17h11
vraiment pas mal il faudrait vraiment en faire de la pub pour le faire découvrir car moi je l’ai découvert par hasard et j’y passe pas mal de temps...
genial l’oreille relative ca aide vraiment!
par contre bizarre l’oreille absolue , on n’a pas la correction direct donc impossible de progresser :( dommage!

Symphozik, le 12/02/2013 à 18h35
Bonsoir,
Ne vous gênez pas pour transmettre l’adresse autour de vous ;) Concernant l’oreille absolue, la correction ne peut être proposée directement sans déclencher votre oreille relative.
Merci !
Jean-Baptiste

Anonyme, le 27/04/2013 à 16h38
Super cet exo ! (hein, co... comment ça, c’est simplement parce que j’ai eu de bons résultats et que mon oreille relative en est toute flattée ? Mais non !)

Anonyme, le 14/06/2013 à 19h54
Un des commentaires dit que si on entend “des notes“ c’est l’oreille absolue, si on entend des intervalles c’est l’oreille relative.
C’est à la fois vrai et faux.
J’ai l’oreille relative mais quand j’entends 2 notes je ne me dis pas “ quinte“ je me dis “j’entends do sol“ et c’est
peut -être si fa dièse ou do dièse sol dièse. Alors oui, j’entends l’intervalle et je ne suis pas capable de trouver les notes EXACTES (cela arrive quand même quelquefois). Mais je mets des notes sur ce que j’entends et je suis en fait obligée de compter sur mes doigts pour nommer certains intervalles. J’ai été éduquée au Conservatoire avant la réforme ...et je m’en félicite.
Quant aux personnes qui entendent des intervalles, grand bien leur fasse je ne trouve pas que ce soit bien avantageux.

orguemb, le 14/08/2013 à 6h40
Bravo pour votre site. Je vais le conseiller à mes élèves. ( je suis prof en école de musique) surtout pour le test d oreille relative et les jeux de mémoire. Car pour l oreille absolue, il n y a pas vraiment de réflexion, on entend la note c’est tout. Comment dire : blanc c est blanc et noir c est noir. L oreille absolue c est se chanter toutes les notes qui nous entourent. C est parfois fatiguant car on ne peut pas l empêcher (sauf se boucher les oreilles) pour moi c est un peu plus difficile avec des sons synthétiques comme une guitare en distorsion ou une basse car les sons sont trop gravés pour que je les chante. Et jouer sur un clavier transposé c est la galère car une seconde d inattention et on reconnecter avec les notes qu on entend et pas celles que font les touches. Ok c est complexe.

Anonyme, le 31/08/2013 à 22h45
Je n’ai jamais autant ri . Vraiment bravo pour ce site que je découvre juste et pour le ton qui y est donné.
La musique devient une bonne vertu de l’esprit .

Anonyme, le 29/01/2014 à 22h01
Bonjour,

J’ai moi aussi cherché un outil pour m’entraîner à reconnaître les intervalles mais sans avoir besoin de cliquer quelque part (pour travailler en conduisant par exemple).

Comme je n’ai pas trouvé mon bonheur, j’ai codé un petit outil en ligne (gratuit évidemment) qui permet de générer un fichier mp3...

Il est accessible à l’adresse www.utandco.com et je suis preneur de tous commentaires...

Anonyme, le 08/05/2014 à 16h56
il semble qu’il y ait des bugs dans le test. Je n’ai pas une oreille parfaite, mais entendre une sixte mineure descendante et lire que c’est une octave me semble difficile à comprendre

Symphozik, le 08/05/2014 à 20h07
Pour tout problème technique…Bien plus simple. Merci :)

Anonyme, le 21/05/2014 à 13h29
Serait-il possible d’avoir des niveaux qui correspondent aux différents cycles?

Anonyme, le 20/06/2014 à 12h11
Je remarque que les secondes, par exemple, apparaissent bien plus souvent que les sixtes ou septièmes.

Anonyme, le 21/06/2014 à 11h08
Il me semble que les secondes M et m ne sont pas toujours différencié
Merci

Anonyme, le 07/08/2014 à 12h22
Bonjour, même remarque que pour certains. Je suis tombée sur ce site par hazard, je suis professeur de FM. Je me suis dit que j’allais faire ce test pour voir si je pouvais le conseiller à mes élèves pour s’entraîner chez eux. Quelle surprise quand à la première question, j’entends sol - do en montant, et qu’on me dit “erreur, ce n’est pas une quarte juste mais un unisson“...

Symphozik, le 07/08/2014 à 13h20
Bonjour,
j’ai testé mais toujours aucun problème de ce genre chez moi…mais n’hésitez pas à me signer une éventuelle récidive via le formulaire de contact !
Merci pour votre commentaire.
Jean-Baptiste

Anonyme, le 29/09/2014 à 6h36
Merci Jean-Baptiste pour ce merveilleux site ! C’est super comme pratique en prévision de mon exam de solfège demain :)

Anonyme, le 03/12/2014 à 21h07
Wouahh!!! J’ai eu 5/5!!! Je préfère en rester à ce beau score!! L’occasion pour rendre hommage à ce site vraiment très bien fait!
M.P.

Anonyme, le 15/03/2015 à 22h05
Bonsoir,
J’ai une question qui vous semblera surement stupide, mais...
Comment fait-on le teste quand on ne comprends pas un traître mot de ce dont vous parlez?
Je m’explique... Je joue du piano depuis l’age de 6 ans, j’en ai 32 aujourd’hui, je joue d’oreille et je reproduis ce que j’entends... ou crée, ça dépend... cela dit le langage que vous utilisez m’est absolument inconnu, n’ayant fait aucun solfège ou autre...Comment fait-on dans ce cas là pour simplement savoir quelle genre d’oreille on a.

Cordialement,
ED

blopblop, le 17/03/2015 à 21h26
Un test qui pourrait être efficace est de reproduire spontanément une mélodie (sans l’avoir entendue juste avant, sinon trop simple), et de vérifier ensuite si c’est juste avec un enregistrement. Si c’est juste:oreille absolue
Si c’est la bonne mélodie mais pas la bonne note de départ: Bonne oreille relative
Si ce n’est aucun des deux:je vous laisse deviner ;p
Mais il faut savoir qu’aucun test n’est fiable a 100%, ya toujours une part de hasard dans ce genre de tests !

Anonyme, le 02/08/2015 à 18h39
Bonjour,
Sympathique test, mais sans vouloir “péter comme une taupe à travers une motte de gazon“, j’ai l’impression que le générateur aléatoire de notes se dérègle au bout d’un certain nombre d’essais.
Il est possible qu’une fausse manœuvre déclenche ce dérèglement, mais je ne suis pas arrivé à comprendre laquelle.
En tout cas, il arrive que l’ “intervalle“ a identifier ne comporte qu’une seule note. Entendons-nous bien, je ne parle pas de deux notes à l’unisson, mais bel et bien d’une note unique émise par le système.
Dans ce cas-là, évidemment, c’est lui qui gagne à tout coup, mais c’est de la triche !
Un petit bug à corriger, probablement...
Pas grave.
Cordialement.
D.

Anonyme, le 26/04/2016 à 16h27
Bonjour, votre site est vraiment très bien, mais je ne peux faire les tests d oreilles relatives comme absolues car c’est à chaque fois la même note qui sort, alors que je valide ma réponse après chaque écoute, c’est curieux quand même... :’(

Anonyme, le 03/11/2016 à 0h55
Bonjour, j’ai pas fait le test encore parce que j’écoute de la musique mais je voulais dire bravo. Des commentaires forts intéressants.

Anonyme, le 20/12/2016 à 15h13
Bravo pour la transmission du savoir, à chacun d’utiliser ce qu’il lui convient en restant positif, critiquer c’est bien, faire, c’est mieux.

Anonyme, le 29/04/2017 à 16h04
super bien fait Merci! Connaissez vous un site pour s entrainer a reocnnaitre les accords?

Anonyme, le 05/05/2017 à 14h50
Excellent, bravo pour ce travail !! C’est parfait pour s’entraîner

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Le compositeur Edgar Varèse était cousin par sa mère (Blanche Cortot) du célèbre pianiste Alfred Cortot. C’est d’ailleurs grâce à l’intervention de ce dernier qu’il fut admis à la Scola Cantorum. Le monde est vraiment petit

Nouveautés sur Symphozik

18/10 : Dossier sur les styles / genres musicaux et nouveau Q.C.M. sur le jazz.

13/10 : Dossiers sur le Lied et la mélodie et sur les rapports entre musique et littérature. Bonne lecture !

18/09 : Petit interlude pour ceux qui se demandent comment se passe le déménagement d’un piano.