Pas encore membre ? Mot de passe oublié

10 ans de Symphozik - Un voyage dans le temps

la Symphozik team, le 20/11/2014

Hé oui, ça fait déjà 10 ans que Symphozik (qui s’appelait "Orfeo" pendant ses premiers mois) a vu le jour ! On vous propose donc un petit retour dans le temps, juste pour embarrasser pour le mec (parfois identifié comme "Korbus", allez savoir pourquoi 0:) ) qui est responsable des horreurs qui se sont succédées pendant les premières années…

Les images ont été récupérées sur http://web.archive.org. Je pense qu’elles ne sont pas toujours 100% conformes à la réalité (éléments manquants, par exemple) mais que ça donne une idée globale des avancées effectuées :P

Note importante : oui, ce dossier est complètement inutile. Et alors ?

 

Décembre 2004 "la jeunesse insolente"

Janvier 2005 : "la subtile alliance du jaune et du violet"

Mars 2005 "il y a quelqu’un ?"

Février 2006 (le temps des chartes graphiques toutes prêtes)

Mai 2006 (on repasse au fait-maison, pour le meilleur (?) mais surtout pour le pire)

Juin 2006 (on repasse au prêt-à-porter)

Octobre 2006 : un dégradé harmonieux

Février 2007 : on s’approche d’un slogan (à noter que c’était l’année de mon bac et qu’on voit Bach, marrant hein ?)

Juillet 2011 : ça commence à ressembler à quelque chose

Novembre 2011 : on avance peu à peu

Juin 2014 : l’avant-dernière version, toujours disponible dans l’espace membre !

Ressources liées

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Poster un message
Au pif sur Symphozik…Chuck Norris n’a jamais fait de blague sur les altistes.
Nouveautés sur Symphozik

15/05 : Deux nouveaux Q.C.M. pour les plus cinéphiles d’entre nous sur les bonnes vieilles comédies françaises : niveaux facile et expert. Et si vous loupez quelques réponses, c’est l’occasion de(re)découvrir mes comiques préférés 😁

08/05 : Deux nouveaux dossiers : canulars, scandales et tromperies dans la musique et un petit florilège de questions…embarrassantes.

06/05 : Deuxième article de la série Diana Deutsch : la circularité des hauteurs. Accrochez-vous.