« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

Daniel-Lesur : biographie

« Un grand organisateur »


  • Nom Daniel-Lesur Nation France
  • Naissance 19/11/1908, à Paris (France) Mort 02/07/2002, même ville Époque musicale Moderne

Daniel-Jean-Yves Lesur dit Daniel-Lesur est un compositeur et organiste français né le 19 novembre 1908 à Paris, ville où il meurt le 2 juillet 2002. Il est surtout connu pour avoir appartenu au groupe "Jeune France" avec Olivier Messiaen, André Jolivet et Yves Baudrier. Fondé en 1936, le groupe se réclame d’une « volonté d’un retour à l’humain », du sens du sacré et revendique le parrainage posthume d’Hector Berlioz. Il s’inscrit aussi en réaction au néoclassicisme français de l’époque tout comme au sérialisme venu d’Allemagne qui commence à être connu en France. Mais le style des quatre compositeurs n’est pas homogène et le groupe ne survivra pas à la Seconde Guerre Mondiale.

Raffinement, clarté et intensité de l’expression caractérisent sa musique. On retiendra surtout des pièces pour la jeunesse (Le bouquet de Béatrice pour piano à quatre mains, 1946), trois opéras dont Andrea del Sarto (1969) dont il tire un ballet, le chœur a cappella Cantique des cantiques (1953) et la Symphonie de danses (1958).

Parallèlement à son activité de compositeur, Daniel-Lesur a assumé des tâches importantes à la radio, à la télévision et au ministère des Affaires culturelles d’André Malraux. Au côté de Marcel Landowski, il fut l’un des bâtisseurs de la vie musicale française à partir des années 1960. Il a contribué à doter chaque région française d’au moins un orchestre, un opéra et un conservatoire national de régionn ainsi qu’à la création de l’orchestre de Paris en 1967.

Écouter quelques œuvres

Ressources liées pour Daniel-Lesur

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

La cérémonie du 18 janvier 2007, en hommage aux Justes de la Seconde Guerre Mondiale, fut mise en scène par Agnès Varda sur une musique de Francis Poulenc, “Figure humaine“, cantate composée en 1943 sur huit poèmes de Paul Eluard.

Nouveautés sur Symphozik

12/07 : Un nouveau dossier qui vous comblera si vous avez toujours rêvé de connaître la place de la musique dans une colonie pénitentiaire du XIXe siècle.

21/05 : Sous la pression chromatique, Symphozik passe en https : n’hésitez pas à signaler tout problème éventuellement rencontré.

25/04 : Biographies de Karl Friedrich Abel et de Johann Christian Bach, et la réponse à une question que vous vous posez tous : qu’est-ce qu’une œuvre d’art ?. C’est la deuxième mise à jour de l’année, vive la procrastination !