Pas encore membre ? Mot de passe oublié

Pas de femme dans les orchestres iraniens

Jean-Baptiste, le 29/11/2015

Ouh, le vilain titre provocateur que voici. Toujours est-il que l’orchestre symphonique de Téhéran (Iran) n’a pu participer à une compétition internationale oganisée dans son pays, au prétexte selon son chef d’orchetre cité par l’agence de presse Isna de la présence parmi ses musiciens de femmes.

15 minutes avant le début programmé de la représentation (une interprétation de l’hymen hymne national iranien), un "on" non identifié aurait indiqué au chef d’orchestre que les femmes ne pourraient jouer sur scène. En théorie, certaines lois modernistes autorisent pourtant ce cas de figure, les femmes étant simplement empêchées de se produire seules sur scène depuis la révolution islamique de 1979. La légende raconte que cette interdiction fut décidée par les dirigeants iraniens au sortir d’un cabaret où se produisait Florence Foster Jenkins.

Plus d’informations

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Poster un message
Au pif sur Symphozik…

Georg Friedrich Haendel n’hésita pas à soulever de terre la célèbre chanteuse Francesca Cuzzoni en menaçant de la jeter par la fenêtre si elle s’obstinait à ne pas vouloir chanter le premier air de son opéra Ottone !

Encore un peu ? Le saviez-vous
Nouveautés sur Symphozik

15/05 : Deux nouveaux Q.C.M. pour les plus cinéphiles d’entre nous sur les bonnes vieilles comédies françaises : niveaux facile et expert. Et si vous loupez quelques réponses, c’est l’occasion de(re)découvrir mes comiques préférés 😁

08/05 : Deux nouveaux dossiers : canulars, scandales et tromperies dans la musique et un petit florilège de questions…embarrassantes.

06/05 : Deuxième article de la série Diana Deutsch : la circularité des hauteurs. Accrochez-vous.