« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

Dossiers rédigés par Jean-Baptiste

DateCatégorieIntitulé
01/06/2018Histoire généraleLa musique dans une colonie pénitentiaire du 19e siècle
12/09/2017InstrumentsDéménagement d’un piano
02/12/2015InterprètesHans Guido von Bülow
02/12/2015InterprètesClara Schumann
29/11/2015DiversCadeaux pour musicien classique (ou pas)
28/11/2015InterprètesLubka Kolessa
03/11/2015DiversOpposition de Friedrich Wieck au mariage entre sa fille Clara et Schumann
25/10/2015Histoire généraleLe Prix de Rome (musique)
23/10/2015CompositeursLe Groupe des Cinq
23/07/2014InterprètesBülow - Mots d’esprit, piques et invectives
03/01/2013Analyses d’œuvresAlbinoni - L’Adagio
30/09/2008EscapadesL’hymne national Allemand
26/03/2007Analyses d’œuvresBeethoven - L’Ode à la joie

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Mamoru Samuragochi s’est fait passer pendant environ 20 ans pour un compositeur sourd, surnommée le "Beethoven japonais". Il s’agissait en fait d’une escroquerie, révélée en février 2014 : il n’était ni l’un ni l’autre, le véritable auteur de "ses" œuvres étant un modeste professeur de musique, Takashi Niigaki.