Pas encore membre ? Mot de passe oublié

Le Prix de Rome (musique)

Jean-Baptiste, le 25/10/2015

Histoire

Le Prix de Rome était un concours créé en 1663 et permettant à de jeunes artistes (à l’origine, peintres et sculpteurs) de bénéficier d’un séjour tous frais payés en Italie, à l’Académie de France à Rome, institution créée spécialement pour cet usage. On l’associe en général à la Villa Médicis, mais de 1725 à 1793 par exemple, l’Académie de France à Rome avait ses locaux au Palais Mancini.

Villa Médicis
La Villa Médicis

Le Prix de Rome n’a été ouvert aux compositeurs (plus précisément aux jeune diplômés du Conservatoire de Paris) qu’en 1803. Le règlement du concours a bien entendu varié au cours des années, mais en gros, une première phase consistait à soumettre au jury deux œuvres (une fugue sur un sujet imposé, et une oeuvre vocale respectant certaines contraintes). Puis, il s’agissait pour quelques "chanceux" de composer, en un mois et évidemment sans aide extérieure, une cantate pour chœur et orchestre sur un texte imposé.

Une fois le vainqueur désigné, il pouvait faire ses bagages pour l’Italie et profiter des largesses gouvernementales au frais du contribuable c’est scandaleux même si je ne paie pas encore d’impôts.

Le Prix de Rome fut arrêté en 1968, en partie à cause des événements de mai. Il subsiste aujourd’hui sous une forme beaucoup plus égalitaire, grâce à la sacro-sainte sélection sur dossier qui fait la renommée de notre administration, et est désormais ouvert à de nombreuses autres disciplines artistiques.

Quelques (grands) noms

Hector Berlioz (plusieurs fois second, lauréat en 1830), Charles Gounod (1839, après un second prix en 1837), Georges Bizet (1857 ; il n’a que 19 ans !), Achille Claude Debussy (1884), Jules Massenet (1863), Lili Boulanger (première femme à l’obtenir pour la composition musicale ; 1913)

Plus d’informations sur le Prix de Rome de musique sur Physinfo et Musimem.

Ressources liées

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Poster un message
Au pif sur Symphozik…

Présentation de l’orgue de cinéma chez M. Zygel.

Nouveautés sur Symphozik

15/05 : Deux nouveaux Q.C.M. pour les plus cinéphiles d’entre nous sur les bonnes vieilles comédies françaises : niveaux facile et expert. Et si vous loupez quelques réponses, c’est l’occasion de(re)découvrir mes comiques préférés 😁

08/05 : Deux nouveaux dossiers : canulars, scandales et tromperies dans la musique et un petit florilège de questions…embarrassantes.

06/05 : Deuxième article de la série Diana Deutsch : la circularité des hauteurs. Accrochez-vous.