« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »
Petites annonces musicales | guitariste pour groupe chants de marins | Assisi Suono Sacro et le Peregrinandi Trio à Paris | CHERCHE CHANTEUSE
Inscription Mot de passe oublié

Joseph Canteloube : biographie

« Le chantre de l’Auvergne »

Introduction musicale : écouter la Bourrée n° 2 (1923)

  • Nom Canteloube Prénom Joseph Nation France
  • Naissance 21/10/1879, à Annonay (France) Mort 04/11/1957, à Grigny (France) Époque musicale Moderne

Joseph Canteloube est avant tout connu pour ses harmonisations de chants populaires français et notamment auvergnats.

Il est né le 21 octobre 1879 à Annonay (Ardèche) et mort à Grigny (Essonne) le 4 novembre 1957. Il suit les cours de Vincent d’Indy à la Schola Cantorum de Paris, où il s’inscrit en 1907.

À l’image de son maître et d’autres compositeurs comme son ami Marie-Joseph-Alexandre Déodat de Séverac, il sillonne la France pour recueillir des chants folkloriques. Il va en publier de nombreux recueils après les avoir harmonisés en y mettant sa touche personnelle à la manière d’un Béla Bartók français. Ses Chants d’Auvergne pour orchestre (5 volumes qui s’échelonnent de 1923 à 1954), figurent au répertoire des plus grands chanteurs. Le plus connu est le poétique Baïlèro (écouter).

Si les orchestrations de chants populaires de Canteloube lui ont valu la notoriété, ses œuvres originales ont rapidement sombré dans l’oubli.

Ressources liées pour Joseph Canteloube

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

« Les critiques sont comme les eunuques: ils savent mais ne peuvent pas. » (Sacha Guitry)

Nouveautés sur Symphozik

20/11 : On a fait le plein de nouvelles dictées musicales pour tous niveaux. Profitez-en !

18/11 : Nouveau dossier : musique et psychanalyse.

05/11 : 20 questions sur l’oreille absolue, accompagnées de deux Q.C.M.