« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

le titre d’une Œuvre musicale

« le titre d’une Œuvre musicale »

Quel est l’importance du titre d’une Œuvre musicale? Fait-elle partie de sa signification? Joue t-elle un rôle important ? Si oui, comment l’analyser ? Peut-on apprécier une musique pour son titre ? Que dire d’une Œuvre musicale qui ne porte pas de nom?

Anonyme
le 07/10/2016 à 14:10

Cher anonyme du 7 septembre, je crois que les dossiers Lien et Lien répondent pleinement à votre question. Et peut-être d’autres dossiers que vous trouverez en picorant dans Symphozik...


azerty

le 08/10/2016 à 9:36

Peut-être trouverez-vous aussi des réponses ici : Lien


azerty

le 09/10/2016 à 10:55

Merci, je lirai tout ça.

Anonyme
le 09/10/2016 à 13:43

En attendant, voici de brèves réponses à vos questions : 1- Quel est l’importance du titre d’une Œuvre musicale ? Très grande, cela permet de la situer. 2- Fait-elle partie de sa signification ? Oui, mais partiellement. 3- Joue t-elle un rôle important ? Plutôt important. 4- Si oui, comment l’analyser ? Voir : Lien. 5- Peut-on apprécier une musique pour son titre ? C’est un premier pas. 6- Que dire d’une Œuvre musicale qui ne porte pas de nom ? Il faut l’analyser, voir réponse à la question 4.


azerty

le 12/10/2016 à 10:07

Poster une réponse

Vous n’êtes pas membre : votre message n’apparaîtra qu’après validation par un modérateur.

Le saviez-vous ?

Si l’origine de la chanson "Au Clair de la Lune" est inconnue (elle pourrait remonter au XVIe siècle ou à Jean-Baptiste Lully), “Frère Jacques” a quant à lui été composé par Jean-Philippe Rameau ! Ainsi, sans le savoir, le monde entier chante du Rameau… (source)

Nouveautés sur Symphozik

21/05 : Sous la pression chromatique, Symphozik passe en https : n’hésitez pas à signaler tout problème éventuellement rencontré.

25/04 : Biographies de Karl Friedrich Abel et de Johann Christian Bach, et la réponse à une question que vous vous posez tous : qu’est-ce qu’une œuvre d’art ?. C’est la deuxième mise à jour de l’année, vive la procrastination !

04/02 : Analyse du Sacre du Printemps par Stravinski et illustrations sonores sur le concerto.