« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »
Petites annonces musicales | guitariste pour groupe chants de marins | Assisi Suono Sacro et le Peregrinandi Trio à Paris | CHERCHE CHANTEUSE
Inscription Mot de passe oublié

50 ans de la mort de Vaughan Williams

Antonin, le 21/10/2008

Il y a 50 ans mourait Ralph Vaughan Williams. Ce compositeur anglais, auteur d’une œuvre riche et variée, est malheureusement un peu oublié aujourd’hui. C’est donc l’occasion pour Symphozik de vous parler de ce musicien.

Auteur de pas moins de dix symphonies (il a échappé à la malédiction de la 9e symphonie !), Vaughan Williams fut l’un des artisans du renouveau de la musique britannique au XXe siècle. Avec son collègue Gustav Holst, il poursuivra l’élan initié par Edward Elgar. Ayant étudié avec Max Bruch, admirateur de Maurice Ravel et de Jean Julius Christian Sibelius, Vaughan Williams s’intéressa à tous les genres. Il voyageait beaucoup, recueillant dans chants populaires de son pays, des mélodies et des thèmes qu’il utilisera parfois dans ses œuvres. Comme son idole Sibelius, Vaughan Williams était très proche de la nature, et nombre de ses compositions en portent la marque : la 1ere symphonie porte le sous titre de “ a sea symphony “ (une symphonie de la mer), la 3e celui de “ pastoral symphony “, la 7e est sous titrée “ sinfonia antartica “. La 5e symphonie respire elle aussi les paysages tranquilles de l’Angleterre. Ralf Vaughan Williams a également écrit pour l’orgue, le piano, la musique de chambre. Parmi ses pièces concertantes “ The lark ascending “ (l’ascension de l’alouette), pour violon et orchestre, est la plus connue.

Curieuse coïncidence, il meurt en 1958, moins d’un an après Sibelius qu’il admirait, à 84 ans. Reconnu de tous, il est enterré à l’Abbaye de Westminster, près de son glorieux prédécesseur Henry Purcell.

Références discographiques pour découvrir Ralf Vaughan Williams:

- (et autres œuvres) – Bernard Haitink/London Philharmonic Orchestra (EMI)

- (et autres œuvres) – Bryden Thomson/London Symphony Orchestra (Chandos)

- The Lark Ascending (+ Elgar, concerto pour violon) – Hilary Hann/Colin Davis/London Symphony Orchestra (DG)

- Bernard Haitink et Adrian Boult ont notamment enregistré des intégrales des symphonies.

Commentaires des internautes

Anonyme, le 08/06/2013 à 18h50
Vaughan Williams n’a pas écrit 10 mais 9 symphonies !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Lors de la première représentation de sa neuvième symphonie, Ludwig van Beethoven, complètement sourd, n’entend pas les ovations du public. C’est un musicien qui le tournera vers le public en liesse.

Nouveautés sur Symphozik

20/11 : On a fait le plein de nouvelles dictées musicales pour tous niveaux. Profitez-en !

18/11 : Nouveau dossier : musique et psychanalyse.

05/11 : 20 questions sur l’oreille absolue, accompagnées de deux Q.C.M.