« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »
Petites annonces musicales | guitariste | Cours de chant moderne | Sortie du premier single de Bertille des Fontaines
Inscription Mot de passe oublié

Arcangelo Corelli : biographie


  • Nom Corelli Prénom Arcangelo Nation Italie
  • Naissance 17/02/1653, à Fusiniano (Italie) Mort 08/01/1713, à Rome (Italie) Époque musicale Baroque

Né le 17 février 1653 dans la petite ville de Fusiniano (près de Ravenne, Italie), Arcangelo Corelli est le cinquième enfant d’une riche famille de propriétaires terriens (terriens, et non extraterrestres). Enfant précoce, il apprendra le violon auprès d’un prêtre. Il devient rapidement un virtuose de cet instrument, prenant aussi des cours avec de célèbres violonistes (Leonardo Brugnoli et Giovanni Benvenuti) à Bologne, où il réside à partir de 1666.

Vers 17 ans, il aurait été admis à la célèbre Accademia Filarmonica de cette ville. Sa biographie est ensuite très simple. Il gagna Rome vers 1675 et n’en bougea plus jusqu’en 1713, année de sa mort, à l’exception d’un petit séjour à Naples en 1708. Il devient rapidement très célèbre : professeur, organisateur de spectacles, compositeur (écouter le début du Concerto pour la nuit de Noël op.6 n°8), il est comblé d’honneurs et admiré de toute l’Europe : même Antonio Vivaldi s’en inspirera au début de sa carrière (La Follia, l’Estro Armonico). Johann Sebastian Bach, Georg Friedrich Haendel, Georg Philipp Telemann ont connu l’essentiel de la production de Corelli. Le musicien sera même nommé Marquis de Ladenburg à titre posthume par le prince électeur G. G. von Neuburg Wittelsbach.

Mort le 8 janvier 1713 à Rome, Corelli, contrairement à la grande majorité de ses contemporains surchargés de commandes, ne fournissait pas un travail de masse : en effet, la totalité de son œuvre est relativement peu importante mais il soignait particulièrement chacune d’elles. Son influence sur beaucoup de musiciens, comme François Couperin mais aussi comme le grand Bach) est incontestable puisque le premier lui dédia par exemple une Apothéose.

Ressources liées pour Arcangelo Corelli

Commentaires des internautes

Anonyme, le 28/11/2012 à 15h56
Ca sert à rien de mettre propriétaires TERRIENS !!! (Ce n’est pas un extraterrestre !!! )

E et J

Anonyme, le 28/11/2012 à 16h22
Désolé on s’est trompée on ne connaissait pas la definition !

E et J

Symphozik, le 28/11/2012 à 16h31
Pas de mal à ça !

Anonyme, le 28/11/2012 à 16h40
Merci pour votre réponse mais en + vous pourriez nous dire l’auteur, l’éditeur et l’année du site ?

E + J

Symphozik, le 28/11/2012 à 16h43
Tout est là : http://www.symphozik.info/Mentions-legales.html
L’année de création – il suffit de lire, mais vous m’êtes sympathiques – : 2004
Jean-Baptiste

Anonyme, le 28/11/2012 à 16h57
Quand on dit "l’auteur " c’est son NOM !

Symphozik, le 28/11/2012 à 17h09
Et il n’y est pas son nom à l’auteur sur la page que je vous ai indiquée ? Non mais sans rire des fois…

Anonyme, le 15/01/2013 à 21h12
tres jolie biographie qui ma aidé pour un expose mais cela dit on s’imagine bien que ce n’est pas un extratterrestre
merci et bravo

Anonyme, le 09/07/2013 à 11h40
ce n’est pas en 1671 qu’il se rend à Rome ? J’ai trouvé cette information sur Wikipedia, dans le dossier La Folia et autres (dont mon cours d’histoire de la musique ^^)...

Anonyme, le 05/12/2013 à 9h42
1666, “il est admis dès 17ans“.. n’avait-il pas seulement 13 ans en 1666 ?

Symphozik, le 05/12/2013 à 9h52
Bonjour,
Merci, j’ai corrigé l’erreur et j’ajoute cette biographie à la liste de celles qu’il faudrait refaire…
Jean-Baptiste

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Alban Berg serait mort des suites d’une simple piqûre de guêpe.

Nouveautés sur Symphozik

18/09 : Petit interlude pour ceux qui se demandent comment se passe le déménagement d’un piano.

11/09 : Biographies de Tristan Murail et de Gérard Grisey, du courant spectral.

13/08 : Dossier sur l’école franco-flamande et biographies liées : Gilles Binchois, Johannes Ockeghem et Jacob Obrecht.