« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

Dossiers rédigés par fr-de-f11

DateCatégorieIntitulé
25/11/2014ThéorieComment lire une partition d’orchestre ?
13/10/2011Analyses d’œuvresWagner - L’accord de Tristan
21/03/2011Analyses d’œuvresSchubert : analyse de Der Lindenbaum
05/09/2010Analyses d’œuvresSchubert : analyse de Gute Nacht
09/05/2010ThéorieLes tons voisins
01/04/2010DiversAndré Rieu, la passion du violon
29/11/2009Analyses d’œuvresBartok - Second concerto pour violon
05/10/2008Analyses d’œuvresSchubert - Ihr Bild
04/10/2008Formes et genresLe quatuor à cordes
30/09/2008Analyses d’œuvresSmetana - La Moldau
29/09/2008Formes et genresLe poème symphonique
20/04/2008Histoire généraleQuelle histoire de la musique ?
03/12/2007Analyses d’œuvresBach - Analyse harmonique du premier prélude du clavier bien tempéré
04/05/2007Analyses d’œuvresBeethoven - Analyse du troisième concerto pour piano
14/04/2007Formes et genresLe concerto
26/03/2007Analyses d’œuvresBeethoven - La cinquième symphonie
07/01/2007Analyses d’œuvresBeethoven - Analyse du second mouvement de la sonate Pathétique
25/12/2006CompositeursChopin - un grand mélodiste
01/02/2006Analyses d’œuvresMozart - Analyse de la 25e symphonie

Commentaires des internautes

Anonyme, le 29/10/2014 à 11h01
Étonnant de lire que le contrepoint est inexistant dans l’œuvre de Chopin, lui qui est considéré par les musicologues anglais et à juste titre comme le plus grand contrapuntiste du XIXe siècle.

Rafiki, le 29/10/2014 à 18h31
il faut enlever les balises <i> et </i> de <head> ;)

Symphozik, le 29/10/2014 à 21h12
C’était un choix artistique et non un bug quelconque. Mais tant pis, devant l’incompréhension et le tollé général, je le retire.

Rafiki, le 29/10/2014 à 21h19
Mmmmh, c’est cela, oui... ;)

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Ses séjours à Lyons-la-Forêt, agrémentés de promenades dans les bois (quand le loup n’y était pas), inspiraient Maurice Ravel, qui composa dans ce petit village de l’Eure le Tombeau de Couperin (1917) et une orchestration des Tableaux d’une Exposition de Modest Moussorgski.