« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »
Petites annonces musicales | guitariste | Cours de chant moderne | Sortie du premier single de Bertille des Fontaines
Inscription Mot de passe oublié

Roger Désormière : biographie

« Un grand chef d’orchestre au service de la musique française de son temps »


  • Nom Désormière Prénom Roger Nation France
  • Naissance 13/09/1898, à Vichy (France) Mort 25/10/1963, à Paris (France) Époque musicale Moderne

Roger Désormière est un  compositeur et chef d’orchestre français né le 13 septembre 1898 à Vichy et mort le 25 octobre 1963 à Paris. Il acquiert sa formation musicale au conservatoire de Paris et à la Schola Cantorum notamment avec Vincent d’Indy et Charles Koechlin. Ses talents de compositeur sont encouragés par Arthur Honegger et Darius Milhaud. Il participe avec notamment Henri Sauguet à la création en 1923 de l’École d’Arcueil, nommée ainsi par amitié pour Erik Satie qui demeurait dans cette commune.

Malgré un premier succès initial, le compositeur s’est rapidement effacé devant le chef d’orchestre. Il est resté cependant un merveilleux orchestrateur, notamment de la Geneviève de Brabant de Satie (écouter le début), et il est l’auteur de nombreuses musiques de films, notamment de La Règle du jeu de Jean Renoir (1939 ; écouter la musique du générique).

Comme chef d’orchestre, Roger Désormière a occupé une place fondamentale dans la musique française du XXe siècle. Il a notamment créé des œuvres de nombreux jeunes compositeurs, de Francis Poulenc à Pierre Boulez en passant par Olivier Messiaen et Henri Dutilleux. Il a aussi soutenu Sergueï Sergueïevitch Prokofiev, Igor Stravinski et Dimitri Chostakovitch. Ardent défenseur de ses contemporains, il a aussi su ressusciter les chefs-d’œuvre du passé avec de nombreuses œuvres de Jean-Philippe Rameau entre autres.

Sauguet traduit le sentiment général en déclarant : « Vous avez été le guide, le révélateur, le soutien, l’animateur, le propagateur, l’apôtre qui a fait rayonner la vie présente de notre art ».

Ressources liées pour Roger Désormière

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Lors de la première représentation de sa neuvième symphonie, Ludwig van Beethoven, complètement sourd, n’entend pas les ovations du public. C’est un musicien qui le tournera vers le public en liesse.

Nouveautés sur Symphozik

18/09 : Petit interlude pour ceux qui se demandent comment se passe le déménagement d’un piano.

11/09 : Biographies de Tristan Murail et de Gérard Grisey, du courant spectral.

13/08 : Dossier sur l’école franco-flamande et biographies liées : Gilles Binchois, Johannes Ockeghem et Jacob Obrecht.