« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »
Petites annonces musicales | guitariste pour groupe chants de marins | Assisi Suono Sacro et le Peregrinandi Trio à Paris | CHERCHE CHANTEUSE
Inscription Mot de passe oublié

Quelques dates charnières et œuvres clés

azerty, le 27/10/2013

Tableau chronologique

800

Charlemagne est sacré empereur. Pour renforcer son autorité, il pousse la papauté à unifier le chant liturgique chrétien dans tout son empire : les rites sont fixés et, pour éviter toute contamination, les chants sont inscrits dans des antiphonaires (exemple : Agnus Dei).

XIIe et XIIIe siècles

Troubadours (écouter Mon cœur plein de joie de Bernard de Ventadour) puis Trouvères (extraits du Jeu de Robin et Marion d’Adam de la Halle et Ars antiqua (extrait de Viderunt Omnes de Pérotin">Pérotin).

XIVe siècle

Recherches de l’Ars nova (écouter le Hoquet David et un canon à l’écrevisse de Guillaume de Machaut)

XVe siècle

Art plus simple des franco-flamands : John Dunstable (motet Quam pulchra es), Gilles Binchois (chanson Filles à marier), Guillaume Dufay (Kyrie de la Messe «L’homme Armé»), Josquin Des Près (chanson Mille regrets).

XVIe siècle

Renaissance">Renaissance (apogée de la polyphonie) : Clément Janequin (extrait du Chant des Oiseaux), Palestrina (motet O bone Jésu), Roland de Lassus (chanson Matona mia cara), William Byrd (Pavane et Galliarde à 6), Giovanni Gabrieli (motet In te domine speravi), Carlo Gesualdo (madrigal Io parto), Victoria (motet O vos omnes).

1600

Date considérée comme le début de la période baroque car c’est en 1600 que naissent l’opéra et l’oratorio en Italie :

- février, exécution à Rome du drame spirituel Rappresentazione di anima e di corpo de Cavalieri (écouter un extrait) ;

- octobre, représentation à Florence d’Euridice, pastorale dramatique de Jacopo Peri (écouter un extrait).

- en février 1607, c’est la création, au palais ducal de Mantoue, du 1er opéra, chef-d’œuvre de Claudio Monteverdi : L’Orfeo (écouter des extraits).

c 1630

Célèbre Miserere d’Allegri (écouter un extrait).

1643

Jephté de Carissimi, un des 1ers oratorios (écouter le chœur final).

1670

Le Bourgeois gentilhomme, comédie-ballet de Jean-Baptiste Lully et Molière (extrait de Turquerie).

1689

Didon et Énée, opéra de Purcell (extraits de l’Ouverture et du Lamento final).

c 1720

Les Quatre Saisons d’Antonio Vivaldi (éditées en 1725 : écouter le début de l’Hiver).

1729

1ère audition de la Passion selon Saint Mathieu de Johann Sebastian Bach (écouter la fin).

1733

Hippolyte et Aricie, 1er opéra de Jean-Philippe Rameau (écouter acte I scène 3, «Calme avant la tempête») : jugé trop riche et trop compliqué par les contemporains (« Il y a dans cet opéra assez de musique pour en faire dix ! »).

1741

Le Messie, oratorio de Georg Friedrich Haendel (extraits : n°4 de la partie II et Alleluia).

1742

Fondation de l’orchestre de Mannheim : prémisse de l’orchestre moderne.

1750

Mort de Johann Sebastian Bach : il laisse inachevé l’Art de la fugue au moment où il introduit les notes correspondant à son nom (écouter la fugue n° 9). Marque la fin du baroque

1752 à 1754

Querelle des Bouffons, déclenchée par la représentation à Paris de La serva padrona de Giovanni Battista Pergolese : les auditeurs sont séduits par la légèreté et la simplicité de l’œuvre (écouter le début) qui change du sérieux de la tragédie lyrique héritée de Lully.

1762

Orfeo ed Euridice de Christoph Willibald Glück : appliquant les principes de sa Réforme, Glück jette les bases de l’opéra moderne (extr. : Lamentations et Danse des Furies).

1787

Don Giovanni de Wolfgang Mozart : un des sommets de l’opéra (Air du catalogue).

1798

La Création, oratorio de Joseph Haydn (début, Le Chaos) : considéré comme son chef-d’œuvre

1804

Symphonie n° 3 « Héroïque » : tournant dans l’œuvre de Ludwig van Beethoven (par sa longueur, la richesse et l’intensité des émotions exprimées, sa hardiesse harmonique et orchestrale, elle annonce la révolution du romantisme : écouter le début).

1829

Félix Mendelssohn-Bartholdy dirige à Berlin une exécution de la Passion selon saint Mathieu amorçant ainsi la redécouverte de Johann Sebastian Bach.

1830

En France, année d’intense bouillonnement qui marque le début du romantisme dans tous les domaines :

- février, Victor Hugo crée un scandale avec sa pièce Hernani (Bataille d’Hernani)

- juillet, la Révolution de Juillet aboutit à l’abdication de Charles X en faveur de Louis-Philippe.

- novembre : Stendhal publie Le Rouge et le Noir.

- décembre : Berlioz crée sa Symphonie fantastique (écouter la fin).

- 1831 : Eugène Delacroix expose La Liberté guidant le peuple, tableau inspiré par la Révolution de Juillet.

1839

24 Préludes de Frédéric Chopin (écouter les n°10 et 11) : inspirés du Clavier bien tempéré de Bach, ils inspireront à leur tour ceux d’Achille Claude Debussy (1909-13 : écouter le n°2 du livre I).

1853

Sonate en si mineur de Franz Liszt (écouter le début) : grand poème, d’une forme profondément novatrice, où il réalise ses idées sur lamusique de l’avenir.

1874

Boris Godounov opéra de Modest Moussorgski : sa prosodie influencera tout l’opéra à venir, notamment Debussy (écouter un chœur du début et La mort de Boris).

1875

Carmen, opéra comique de Georges Bizet : l’opéra le plus joué au monde (écouter l’ouverture, l’amour est enfant de Bohème et l’air des contrebandiers).

1876

1er festival de Bayreuth : toute l’Europe musicale entend pour la 1ère fois l’intégralité de la Tétralogie de Richard Wagner (écouter la fin de L’Or du Rhin).

1902

Pelléas et Mélisande, opéra de Debussy (livret de Maeterlinck : écouter le début et l’air de la tour)

1912

Le Pierrot lunaire d’Arnold Schönberg est créé à Berlin (écouter).

mai 1913

Création par les Ballets russes de deux œuvres révolutionnaires : Jeux de Debussy (écouter), et Le Sacre du printemps de Stravinski (écouter).

1924

Rhapsody in Blue de Georges Gershwin : irruption du jazz dans le classique (écouter la fin du 1er mvt).

1936

Musique pour cordes, percussion et célesta de Béla Bartók est un des jalons incontournables de la musique du XXe siècle (écouter un extrait du mvt 2).

1949

Symphonie pour un homme seul de Pierre Henry et Pierre Schaeffer : œuvre fondatrice de la musique concrète (écouter le début).

1950

Olivier Messiaen compose ses Quatre Études de rythme, œuvre expérimentale qui ouvre la porte au sérialisme intégral de « l’École de Darmstadt » (essentiellement : Nono, Berio, Boulez et Stockhausen : écouter le début de la 2nde étude, « Modes de valeurs et d’intensité »).

1952

4′33″ de John Cage : expérience extrême qui ouvre la porte à toutes les audaces.

1954

Metastasis de Iannis Xenakis : première musique entièrement déduite de règles et de procédures mathématiques (écouter le début).

1959

4 Pièces sur 1 note de Scelsi : microtonalité, annonce l’école spectrale (écouter la 1ère)

1964

In C de Terry Riley : œuvre considérée comme fondatrice du courant répétitif ou minimaliste (on parle aussi de musique postmoderne : écouter le début).

1969

Sinfonia de Luciano Berio : le 3ème mouvement est devenu l’archétype des œuvres basées sur le principe du collage (écouter le début du 3ème mvt).

Ressources liées

Commentaires des internautes

Anonyme, le 10/11/2017 à 14h40
Merci pour ce tableau intéressant. Comptez-vous poursuivre au-delà de 1969? Cordialement

azerty, le 11/11/2017 à 10h47
Pas évident de détecter les œuvres récentes qui seront considérées plus tard comme des jalons incontournables de l’histoire de la musique contemporaine. Toute suggestion sera la bienvenue.

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Info people : la petite-fille d’Isaac Albéniz se nomme...Cécilia Attias, ex-Sarkozy !

Nouveautés sur Symphozik

20/11 : On a fait le plein de nouvelles dictées musicales pour tous niveaux. Profitez-en !

18/11 : Nouveau dossier : musique et psychanalyse.

05/11 : 20 questions sur l’oreille absolue, accompagnées de deux Q.C.M.