« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »
Petites annonces musicales | guitariste pour groupe chants de marins | Assisi Suono Sacro et le Peregrinandi Trio à Paris | CHERCHE CHANTEUSE
Inscription Mot de passe oublié

Curiosités à propos de quelques œuvres

azerty, le 25/04/2014

Œuvres célèbres inachevées

Quand on parle d’œuvre inachevée, on pense souvent au Requiem de Wolfgang Mozart (écouter le Kyrie et lire une analyse), commandé par un mystérieux commanditaire et interrompu par la mort de l’auteur. Mais bien d’autres œuvres peuvent être citées. En voici quelques-unes classées par ordre chronologique :

Plus d’infos sur Wikipedia

Œuvres connues de compositeurs peu connus

Comme ces chanteurs qui n’ont fait qu’un tube et sont tombés dans l’oubli, certains compositeurs ne sont surtout connus que pour une seule œuvre. Saurez-vous relier le nom correspondant à chacun des extraits ci-dessous ?

Piano main gauche, piano main droite

Fin XIXe, le développement de la virtuosité pianistique pousse des compositeurs-virtuoses à écrire des études pour entraîner la main gauche seule :

Bien qu’ayant perdu son bras droit au cours de la 1ère guerre mondiale, Paul Wittgenstein reprend sa carrière de concertiste. Ayant retrouvé la célébrité et l’admiration, il commande des concertos à de célèbres compositeurs du moment qui répondent nombreux : Paul Hindemith (Klaviermusik op. 29, 1923), Richard Strauss (Parergon sur la Symphonie domestique, 1925), Sergueï Sergueïevitch Prokofiev (Concerto n°4, 1931), Maurice Ravel (Concerto pour la main gauche, 1931 : écouter la fin puis lire l’analyse) et Benjamin Britten (Diversions on a Theme op. 21, 1940).

Ajoutons, de Leoš Janáček, le Capriccio pour piano et vents (1926) écrit pour un autre pianiste victime de la guerre.

 

Existe-t-il un répertoire similaire pour la main droite seule ? Il faut bien constater que non, et c’est surtout pour des raisons anatomiques : la main droite n’offre pas les possibilités techniques de la main gauche (pouce et index pour le chant, les autres doigts pour l’accompagnement), encore que...

… c’est ce que fait Frédéric Chopin quand il confie à la seule main droite l’accompagnement (pouce et index) et la mélodie (les autres doigts). Cette gymnastique mal commode, il l’impose d’abord pour le travail technique dans ses Études op. 10. C’est particulièrement évident dans la seconde où le trait rapide dans les aigus est entièrement joué par les trois doigts « faibles » de la main droite, le pouce et l’index réalisant un accompagnement staccato redoublé dans le grave par la main gauche (écouter).

Ce procédé exploitant l’indépendance des doigts sera désormais courant.

Qui a composé le « God save the Queen » ?

À la cour de Louis XIV, 1686 fut « l’année de la fistule ». Cette fistule, qui incommoda le noble postérieur de Sa Majesté, nécessita une douloureuse opération qui fut pratiquée avec succès.

Pour célébrer la guérison de Louis XIV, la duchesse de Brinon écrivit le poème Grand Dieu sauve le roi, que Jean-Baptiste Lully mit en musique.

En 1714, Georg Friedrich Haendel, qui passait par là, fut émerveillé à l’écoute de cet hymne. Il l’importa en Angleterre sans en changer une seule note de musique et s’en attribua la paternité. En l’honneur de George Ier, il en traduisit le titre, qui devint God Save the King. C’est depuis l’hymne national anglais ! Écouter une version moderne.

Dans ses souvenirs, la Marquise de Créquy écrit : « Que l’hymne des Anglais naquît d’un anus, voilà qui ne cesse de me faire rire sans toutefois me surprendre ».

Le thème a souvent été repris ensuite, notamment par Beethoven qui en a fait des variations pour piano et l’a cité à la fin de sa Victoire de Wellington, op. 91 (1813 : écouter l’extrait).

Qui a composé la sonnerie du téléphone Nokia ?

Sait-on que cette sonnerie typique des téléphones portables Nokia (écouter) est un thème que le patron de l’entreprise finlandaise, M. Vanjoki, avait repéré en 1993 dans une valse pour guitare seule de Francisco Tarrega (1852-1909 : écouter le début). C’est ainsi que ce modeste compositeur espagnol est devenu l’auteur probablement le plus écouté au monde.

Mais l’aventure ne s’arrête pas là. Un compositeur et pianiste canadien, Vincent Lo, s’est servi du thème Nokia pour écrire une fugue pour piano dans le style de Bach (écouter). Elle se nomme la Fugue Nokia en sol majeur opus 31.

Par ailleurs, il faut savoir que Tarrega est à l’origine du renouveau de la guitare classique. Très jeune, un accident le rendit aveugle. Pour compenser son handicap, sa famille l’inscrivit en classe de musique où il fit merveille. Prodigieux guitariste, son œuvre est modeste (78 compositions et 120 transcriptions). On connaît surtout ses Recuerdos de la Alhambra (écouter la fin).

Qu’est-ce que le « chant du cygne » ?

Chant du cygne est le titre donné à un recueil posthume de Lieder de Franz Schubert (extrait : Ständchen).

L’expression vient d’une légende évoquée par Socrate au moment de mourir (selon le Phédon de Platon) : un cygne muet, sentant venir sa mort, chanta pour la première fois une mélodie de la manière la plus merveilleuse qu’il soit.

Par extension, l’expression s’applique à toute dernière grande œuvre ou action avant la fin d’une vie.

Plus d’infos sur Wikipedia : Chant du cygne

Qu’est-ce que l’Amen de Dresde ?

C’est une séquence de 6 accords composée par Johann-Gottlieb Naumann (1741-1801) pour la Cour de Dresde : écouter. Très populaire, il a souvent été utilisé plus tard de façon plus ou moins fidèle : par Felix Mendelssohn-Bartholdy, dans le 1er mouvement de sa cinquième Symphonie « Réformation » (1832) : écouter ; par Richard Wagner, au 3ème acte de Tannhäuser et surtout dans Parsifal (il en fait le thème du Graal) : écouter.

Plus d’infos sur Wikipedia : Amen de Dresde

Ressources liées

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

La fameuse sonnerie Nokia provient d’une valse de Francisco Tárrega.

Nouveautés sur Symphozik

20/11 : On a fait le plein de nouvelles dictées musicales pour tous niveaux. Profitez-en !

18/11 : Nouveau dossier : musique et psychanalyse.

05/11 : 20 questions sur l’oreille absolue, accompagnées de deux Q.C.M.