« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

doigtés de fourche

doucillia, le 20/05/2016

Cette expression s’utilise notamment dans le cas de la flûte baroque, appelée aussi "traverso". Cette flûte est percée de 7 trous : 6 ouverts et le dernier fermé par une clé. Les notes sont obtenues en fermant plus ou moins de trous avec les doigts ; on appelle "doigtés de fourche" la configuration selon laquelle un doigt levé est encadré par deux doigts baissés (un trou ouvert est entouré par deux trous fermés). Cette position des doigts est plutôt inconfortable et difficile d’exécution dans la vitesse ; mais surtout elle "détimbre" la note produite, qui sonne plus faiblement et comme voilée (notamment le si bémol et le sol dièse). Pour éviter au maximum les doigtés de fourche, les compositeurs classiques choisiront de préférence des tonalités comme sol majeur et ré majeur, alors que les baroques préféraient s’en servir pour obtenir une expression plus tendre, langoureuse, mélancolique ou même douloureuse.

Ressources liées

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Camille Saint-Saëns devient le premier compositeur de renom à composer une musique de film en signant la bande sonore de L’Assassinat du duc de Guise en 1908 (son opus 128 pour cordes, piano et harmonium).

Nouveautés sur Symphozik

04/02 : Analyse du Sacre du Printemps par Stravinski et illustrations sonores sur le concerto.

07/12 : Dossier sur le génie (mais non, vil flatteur, il ne s’agit pas de la biographie de votre webmaster), accompagné de son Q.C.M.

05/12 : Dossier sur la musique brésilienne et analyse du Boléro par Lévi-Strauss.