« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

Néoclassicisme

azerty, le 24/11/2015

Un premier néoclassicisme qui concerne surtout la peinture (DavidIngres) apparaît fin 18e et début 19e au moment où l’on redécouvre les ruines de Pompéi. Un second néo-classicisme influence aussi la musique dans les années 1920 chez StravinskiHindemithProkofievRavel ou Martinů. Il se traduit par des constructions rigoureuses qui s’inspirent très librement des baroques (Bach) ou des classiques (Haydn).

Ressources liées

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Hans Guido von Bülow était réputé donner la plupart de ses concerts de mémoire, en tant que pianiste ou que chef d’orchestre.

Nouveautés sur Symphozik

04/02 : Analyse du Sacre du Printemps par Stravinski et illustrations sonores sur le concerto.

07/12 : Dossier sur le génie (mais non, vil flatteur, il ne s’agit pas de la biographie de votre webmaster), accompagné de son Q.C.M.

05/12 : Dossier sur la musique brésilienne et analyse du Boléro par Lévi-Strauss.