« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

sons bouchés

azerty, le 16/11/2016

Sons bouchés – Cette technique a été mise au point au XVIIIe siècle notamment pour le cor. Elle consiste à boucher plus ou moins le pavillon de l’instrument avec la main droite pour obtenir les notes intermédiaires entre les harmoniques naturelles. Problème : elle provoque un effet "sourdine" qui détimbre le son (écouter un exemple).

Ressources liées

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Le mot "orgue" est masculin, mais on l’emploie au féminin pluriel lorsqu’on veut désigner un seul instrument (comme dans "les grandes orgues").

Nouveautés sur Symphozik

04/02 : Analyse du Sacre du Printemps par Stravinski et illustrations sonores sur le concerto.

07/12 : Dossier sur le génie (mais non, vil flatteur, il ne s’agit pas de la biographie de votre webmaster), accompagné de son Q.C.M.

05/12 : Dossier sur la musique brésilienne et analyse du Boléro par Lévi-Strauss.