« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

instrument transpositeur

Introduction musicale :
Antonin, le 08/11/2016

Instruments transpositeurs — Voilà une bizarrerie de la facture instrumentale : quand ces instruments jouent une note… on en entend une autre ! Par exemple, quand une clarinette en si bémol joue le do de sa partition, on entend un si bémol : tout est décalé d’un ton inférieur ; quand un cor en fa joue do, on entend fa… etc. Pourquoi ? Parce que chaque instrument à vent a une tonalité qui dépend de sa taille (voir notre dossier : instruments transpositeurs). 

Ressources liées

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Quelqu’un doué de l’oreille absolue identifie n’importe quelle note instantanément.

Nouveautés sur Symphozik

04/02 : Analyse du Sacre du Printemps par Stravinski et illustrations sonores sur le concerto.

07/12 : Dossier sur le génie (mais non, vil flatteur, il ne s’agit pas de la biographie de votre webmaster), accompagné de son Q.C.M.

05/12 : Dossier sur la musique brésilienne et analyse du Boléro par Lévi-Strauss.