« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

bruitisme

azerty, le 13/06/2016

Le bruitisme apparaît au début du XXe siècle dans le cadre du Futurisme italien (avec notamment Luigi Russolo). L’idée est reprise dans les années 1920 par Edgar Varèse qui introduit dans sa musique des instruments mécaniques, notamment des sirènes. John Cage compose en 1939 ses Imaginary Landscapes (Paysages Imaginaires), qui combinent des bruits enregistrés, des percussions, des postes de radio, etc.. D’autres compositeurs tels que Karlheinz Stockhausen ou Pierre Henry s’inscrivent dans cette continuité en utilisant des synthétiseurs et des bandes magnétiques : voir aussi musique et informatique. À partir des années 1960, le bruitisme a été largement récupéré par le hard rock avec des guitares extrêmement saturées, des hurlements et des déchainements rythmiques.

Ressources liées

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Plusieurs meurtres ou morts suspectes mettent un peu de piquant dans la biographie de Carlo Gesualdo : ceux de sa femme, de l’amant de celle-ci, d’un enfant et de Gesualdo lui-même...

Nouveautés sur Symphozik

12/07 : Un nouveau dossier qui vous comblera si vous avez toujours rêvé de connaître la place de la musique dans une colonie pénitentiaire du XIXe siècle.

21/05 : Sous la pression chromatique, Symphozik passe en https : n’hésitez pas à signaler tout problème éventuellement rencontré.

25/04 : Biographies de Karl Friedrich Abel et de Johann Christian Bach, et la réponse à une question que vous vous posez tous : qu’est-ce qu’une œuvre d’art ?. C’est la deuxième mise à jour de l’année, vive la procrastination !