Pas encore membre ? Mot de passe oublié

Musique pure

azerty, le 17/12/2015

On appelle ainsi une musique qui ne fait appel à aucune référence extérieure. Elle s’oppose à la musique à programme qui s’appuie sur un support littéraire ou plus généralement narratif. Les formes privilégiées par la musique pure sont exclusivement instrumentales : sonate, concerto, symphonie, fugue, quatuor, etc. Elle demande une attention soutenue de la part de l’auditeur alors que, dans la musique à programme, l’intérêt est entretenu par ce qui est évoqué ou illustré (l’argument d’un ballet, le livret d’un opéra, etc.). Vers les années 1860, ces deux genres ont fait l’objet d’une célèbre polémique : plus d’informations dans notre biographie de Brahms.

Ressources liées

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Poster un message
Au pif sur Symphozik…Un corniste joue son solo. Le chef l’arrête:
"Forte !"
L’orchestre reprend, le corniste joue un peu plus fort... et là le chef l’arrête et dit:
"Forte !"
On recommence et cette fois le corniste joue tellement fort qu’il est tout rouge. Le chef l’arrête de nouveau.
"Forte... Pas fortissimo !"
Nouveautés sur Symphozik

15/05 : Deux nouveaux Q.C.M. pour les plus cinéphiles d’entre nous sur les bonnes vieilles comédies françaises : niveaux facile et expert. Et si vous loupez quelques réponses, c’est l’occasion de(re)découvrir mes comiques préférés 😁

08/05 : Deux nouveaux dossiers : canulars, scandales et tromperies dans la musique et un petit florilège de questions…embarrassantes.

06/05 : Deuxième article de la série Diana Deutsch : la circularité des hauteurs. Accrochez-vous.