« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

ondes Martenot

azerty, le 13/06/2016

Instrument monodique à oscillateur électronique, présenté par Maurice Martenot en 1928. On peut jouer sur les hauteurs avec les touches d’un clavier, à la manière d’un piano ; un boîtier électronique commande les nuances. Un ruban devant le clavier permet de jouer en glissando. Olivier Messiaen en a fait un usage abondant comme dans la Fête des belles eaux pour 6 ondistes (écouter le début du final ou rechercher une démo sur Youtube).

Ressources liées

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Mamoru Samuragochi s’est fait passer pendant environ 20 ans pour un compositeur sourd, surnommée le "Beethoven japonais". Il s’agissait en fait d’une escroquerie, révélée en février 2014 : il n’était ni l’un ni l’autre, le véritable auteur de "ses" œuvres étant un modeste professeur de musique, Takashi Niigaki.