« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

work in progress

azerty, le 04/05/2017

Work in progress : Expression anglaise signifiant “œuvre en train de se faire”, soit durant la création, soit durant l’exécution. 1) Au moment où il la crée, le compositeur considère son œuvre comme toujours en devenir (c’est ainsi que Pierre Boulez n’a cessé de remanier ses compositions, notamment : Pli selon pli commencé en 1957 ; Explosante-fixe, nombreuses versions entre 1972 et 1993, etc.). 2) Au moment où ils l’interprètent, les exécutants ont la possibilité d’intervenir sur son déroulement (c’est ainsi que John Cage, pour qui le hasard est un procédé de composition, peut dire : “ma musique est différente à  chaque exécution, de sorte que personne ne sait jamais à quoi s’attendre au moment de l’écouter.”).

Ressources liées

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Avec la défaite de 1871 contre les armées prussiennes, des compositeurs français, atteints dans leur amour-propre, créent la Société Nationale de Musique qui tentera de s’opposer à la musique allemande. Elle servira également à faire sortir des compositeurs français de l’ombre (une sorte de Symphozik avant l’heure, quoi) en les éditant.