Les compositeurs sortent de l’ombre sur Symphozik…

Enharmonie

Référendum ADP
azerty, le 22/06/2016

L’enharmonie désigne l’équivalence entre deux notes portant un nom différent mais produisant le même son. Exemple : do dièse et ré bémol. L’enharmonie permet des modulations étonnantes par l’utilisation d’une note pivot qui appartient par enharmonie à deux tonalités très éloignées. Exemple : la pièce de Jean-Philippe Rameau intitulée (comme par hasard) l’Enharmonique (écouter)

Ressources liées

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Poster un commentaire

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Au pif sur Symphozik…Chuck Norris fait de la contrebasse avec un archet de violon 1/4 et joue plus fort que tout le pupitre de basses du Philar de Berlin.
Nouveautés sur Symphozik

22/10 : À défaut de mise à jour et bien que blasé, Symphozik se lance dans la politique. SIGNEZ ! (ou pour les esprits de contradiction : NE SIGNEZ PAS !)

11/02 : Claude Levi-Strauss et la musique

10/02 : À quoi sert la musique ?