Pas encore membre ? Mot de passe oublié

Enharmonie

azerty, le 22/06/2016

L’enharmonie désigne l’équivalence entre deux notes portant un nom différent mais produisant le même son. Exemple : do dièse et ré bémol. L’enharmonie permet des modulations étonnantes par l’utilisation d’une note pivot qui appartient par enharmonie à deux tonalités très éloignées. Exemple : la pièce de Jean-Philippe Rameau intitulée (comme par hasard) l’Enharmonique (écouter)

Ressources liées

Commentaires des internautes

Poster un message

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Au pif sur Symphozik…

Adriano Banchieri est le premier compositeur à chiffrer la basse continue sur les partitions (1595), à utiliser les nuances forte et piano (1613), et à utiliser la barre de mesure moderne.

Encore un peu ? Le saviez-vous
Nouveautés sur Symphozik

08/12 : Musiques dramatiques pour une mort tragique, nouveau dossier "à écouter".

25/10 : Pour une sociologie de la musique, nouveau dossier.

21/10 : Deux nouveaux dossiers azertyques à titre posthume, Musique et politique et son équivalent belliqueux, Musique et guerre…À vos clairons !