Pas encore membre ? Mot de passe oublié

doigtés de fourche

doucillia, le 20/05/2016

Cette expression s’utilise notamment dans le cas de la flûte baroque, appelée aussi "traverso". Cette flûte est percée de 7 trous : 6 ouverts et le dernier fermé par une clé. Les notes sont obtenues en fermant plus ou moins de trous avec les doigts ; on appelle "doigtés de fourche" la configuration selon laquelle un doigt levé est encadré par deux doigts baissés (un trou ouvert est entouré par deux trous fermés). Cette position des doigts est plutôt inconfortable et difficile d’exécution dans la vitesse ; mais surtout elle "détimbre" la note produite, qui sonne plus faiblement et comme voilée (notamment le si bémol et le sol dièse). Pour éviter au maximum les doigtés de fourche, les compositeurs classiques choisiront de préférence des tonalités comme sol majeur et ré majeur, alors que les baroques préféraient s’en servir pour obtenir une expression plus tendre, langoureuse, mélancolique ou même douloureuse.

Ressources liées

Commentaires des internautes

Poster un message

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Au pif sur Symphozik…

Sonate en la majeur « Marche turque » - Wolfgang Mozart

Nouveautés sur Symphozik

11/09 : Testez dès maintenant votre QI musical !

07/07 : "et j’allais oublier de vous présenter la refonte du service de petites annonces pour musiciens", baille Symphozik.

06/07 : En attendant le 14 juillet, nouveau dossier : qui a composé la Marseillaise ?.