« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

Renaissance (musique)

azerty, le 12/11/2015

Alors qu’avec les troubadours (XIIe siècle) l’Église commence à perdre le monopole de la culture, une Première Renaissance s’amorce dès le XIIIe siècle en Italie, qui favorise une vision plus humaniste du monde (exemple : place plus importante accordée à la représentation de l’homme et de la nature par des peintres comme Giotto). À partir du XVe siècle, la plupart des compositeurs font le voyage en Italie pour s’initier au style polyphonique : voir "La Renaissance et l’apogée de la polyphonie". La Renaissance italienne essaime donc dans toute l’Europe. Le XVIe siècle voit un regain d’intérêt pour les cultures antiques grecques et romaines (travaux du philosophe Marsile Ficin) qui influence fortement la musique (favorisant notamment l’épanouissement de l’opéra). Les compositeurs tentent alors d’opérer un «retour à l’Antique», pour imiter la musique des anciens grecs. Comme ils ne disposent que d’écrits théoriques (notamment ceux de Ptolémée) sur cette période, ils ne peuvent qu’élaborer leur propre style (notamment, la monodie accompagnée) en se basant sur ces écrits : voir "Vers l’âge baroque".

Ressources liées

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Lors de la première représentation de sa neuvième symphonie, Ludwig van Beethoven, complètement sourd, n’entend pas les ovations du public. C’est un musicien qui le tournera vers le public en liesse.

Nouveautés sur Symphozik

12/07 : Un nouveau dossier qui vous comblera si vous avez toujours rêvé de connaître la place de la musique dans une colonie pénitentiaire du XIXe siècle.

21/05 : Sous la pression chromatique, Symphozik passe en https : n’hésitez pas à signaler tout problème éventuellement rencontré.

25/04 : Biographies de Karl Friedrich Abel et de Johann Christian Bach, et la réponse à une question que vous vous posez tous : qu’est-ce qu’une œuvre d’art ?. C’est la deuxième mise à jour de l’année, vive la procrastination !