Pas encore membre ? Mot de passe oublié

note Ravel 5

azerty, le 21/11/3015

« Nous n’avons pas pu ignorer que Ravel se vit dépouiller du don de mémoire, perdit la parole, le geste d’écrire, mourut jugulé et conscient alors qu’en lui se débattaient encore tant d’harmonies, tant d’oiseaux, de guitares, de danses et de nuits mélodieuses. » – Colette, citée dans H. Jourdan-Morhange, Ravel et nous, éditions du milieu du monde, 1945, p. 11

Ressources liées

Commentaires des internautes

Poster un message

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Au pif sur Symphozik…

Bedrich Smetana, complètement sourd, compose encore son cycle Mà Vlast (Ma patrie) dont fait partie la célèbre Moldau.

Encore un peu ? Le saviez-vous
Nouveautés sur Symphozik

08/12 : Musiques dramatiques pour une mort tragique, nouveau dossier "à écouter".

25/10 : Pour une sociologie de la musique, nouveau dossier.

21/10 : Deux nouveaux dossiers azertyques à titre posthume, Musique et politique et son équivalent belliqueux, Musique et guerre…À vos clairons !