« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

dionysiaque

azerty, le 01/05/2017

Dans la mythologie grecque, Dionysos est le dieu de la vigne, du vin et de ses excès : l’ivresse, la folie et la démesure. Il est aussi considéré comme le père de la comédie et de la tragédie qui sont des prolongements de son culte. Le philosophe Friedrich Nietzsche en a fait le symbole d’une conception débridée de l’art où l’imagination et la fantaisie sont reines. Il l’oppose à une conception apollinienne fondée sur la raison, la rigueur et le respect de règles (plus d’infos).

Ressources liées

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Poster un commentaire

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Avec la défaite de 1871 contre les armées prussiennes, des compositeurs français, atteints dans leur amour-propre, créent la Société Nationale de Musique qui tentera de s’opposer à la musique allemande. Elle servira également à faire sortir des compositeurs français de l’ombre (une sorte de Symphozik avant l’heure, quoi) en les éditant.