« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

Suite

azerty, le 29/10/2015

La Suite baroque est composée d’une succession de danses alternativement lentes et rapides, unifiées par la tonalité et éventuellement précédées par un prélude ou une ouverture ; en Allemagne, elle prend le nom de Partita. Après le XVIIIe siècle la Suite devient simplement un ensemble ordonné de pièces, soit composées sur un thème précis (Children’s Corner de Debussy, Les planètes de Holst...), soit extraites d’une autre œuvre : opéra, ballet (Casse-noisettes de Tchaïkovski), musique de scène (L’Arlésienne de Bizet), musique de film, etc.

Ressources liées

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

La cérémonie du 18 janvier 2007, en hommage aux Justes de la Seconde Guerre Mondiale, fut mise en scène par Agnès Varda sur une musique de Francis Poulenc, “Figure humaine“, cantate composée en 1943 sur huit poèmes de Paul Eluard.

Nouveautés sur Symphozik

12/07 : Un nouveau dossier qui vous comblera si vous avez toujours rêvé de connaître la place de la musique dans une colonie pénitentiaire du XIXe siècle.

21/05 : Sous la pression chromatique, Symphozik passe en https : n’hésitez pas à signaler tout problème éventuellement rencontré.

25/04 : Biographies de Karl Friedrich Abel et de Johann Christian Bach, et la réponse à une question que vous vous posez tous : qu’est-ce qu’une œuvre d’art ?. C’est la deuxième mise à jour de l’année, vive la procrastination !