« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

contretemps

azerty, le 17/07/2017

En musique, un contretemps (ou contre-temps), correspond à une note attaquée sur un temps faible, le temps fort qui suit étant remplacé par un silence. Cette disparition (du temps fort attendu) provoque un effet de déhanchement, voire de halètement, comme pour la syncope (écouter). Cette dernière diffère du contretemps par le fait que la note attaquée sur le temps faible se prolonge sur le temps fort :

Contretemps
Image Wikipedia

Ressources liées

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Ses séjours à Lyons-la-Forêt, agrémentés de promenades dans les bois (quand le loup n’y était pas), inspiraient Maurice Ravel, qui composa dans ce petit village de l’Eure le Tombeau de Couperin (1917) et une orchestration des Tableaux d’une Exposition de Modest Moussorgski.

Nouveautés sur Symphozik

12/07 : Un nouveau dossier qui vous comblera si vous avez toujours rêvé de connaître la place de la musique dans une colonie pénitentiaire du XIXe siècle.

21/05 : Sous la pression chromatique, Symphozik passe en https : n’hésitez pas à signaler tout problème éventuellement rencontré.

25/04 : Biographies de Karl Friedrich Abel et de Johann Christian Bach, et la réponse à une question que vous vous posez tous : qu’est-ce qu’une œuvre d’art ?. C’est la deuxième mise à jour de l’année, vive la procrastination !